Passées À venir

Assurances Auto et Habitation : Une légère augmentation des tarifs prévue pour 2020

En 2020, le tarif des assurances auto devrait augmenter en moyenne de 0,5 % et celui des assurances habitation de 1 %. Des hausses estimées contenues, bien que pointées du doigt. Décryptage.
Sommaire

Les consommateurs ne devraient pas être trop impactés par la hausse des tarifs des assurances logement et auto en 2020. En effet, les augmentations prévues sont respectivement de l’ordre de 1 % et 0,5 %. Voici pourquoi.

Assurances Auto et Habitation : Une légère augmentation des tarifs prévue pour 2020


Une conséquence de la loi Hamon

Selon la loi Hamon, les consommateurs sont en droit de résilier leur contrat d’assurance à tout moment. Cela n’était pas le cas précédemment, puisqu’il fallait attendre la date anniversaire de son contrat pour changer d’assureur. Cette loi permet donc d’accentuer la concurrence dans le domaine des assurances. C’est pourquoi les tarifs s’harmonisent peu à peu. Selon Assurland.com, l’augmentation pour 2020 se veut contenue pour tous les assureurs.

Depuis 10 ans, l’assurance habitation a par exemple augmenté de 35 % afin d’éponger l’activité déficitaire du secteur. Mais étant aujourd’hui en meilleure santé et au vu du coût des événements climatiques qui est resté identique en 2018 et 2019, une augmentation conséquente de la multirisque habitation n’aurait pas été bien accueillie par les consommateurs.

« Nous tablons sur une hausse de 1 % en moyenne des primes en habitation et de 0,5 % en assurance auto », a annoncé Olivier Moustacakis, le fondateur du site comparatif. Des chiffres concordant quasiment avec ceux dévoilés par Facts & Figures, un cabinet-conseil spécialisé. En effet, ils avaient annoncé une hausse des tarifs entre 1 et 2 % en septembre dernier.

Quelques euros en plus sur la facture

Ce sont donc entre 2 et 10 euros qui devraient s’incrémenter aux mensualités des Français. Mais là encore, cela dépendra du cas de figure et de l’assureur.

En effet, les retraités sont ceux qui, en moyenne, paient leur assurance habitation le plus cher. Les étudiants ont généralement une assurance habitation moins élevée, mais leur assurance auto est très chère, surtout s’ils prennent une garantie tous risques.

Suivant la situation géographique, le tarif des assurances est aussi fluctuant. En effet, à titre d’exemple, un couple avec deux enfants, propriétaire d’un appartement T4 de 80 m² à Bordeaux, paiera en moyenne, moins de 260 euros d’assurance logement. Un tarif qui peut doubler pour un logement identique en région parisienne ou dans des zones estimées « sensibles ».

Pour l’automobile, il faut en général compter entre 350 et 650 euros d’assurance en fonction du profil du conducteur.

Certains assureurs ne jouent pas le jeu

Si certains assureurs ont décidé de ne pas trop augmenter leurs tarifs, voire pas du tout, d’autres en revanche préfèrent miser sur leur renommée et leurs prestations pour monter leurs prix.

En ce sens, AXA augmentera ses tarifs habitation de 2 % et ceux de l’auto de 1 % dès 2020. La MAIF, de son côté, décide de ne pas augmenter ses primes pour l’habitation, sauf pour les contrats Habitation Jeunes qui prendront + 2 %. Concernant ses contrats auto, elle augmentera ses tarifs de 1,25 % (contrat VAM). Enfin, la MAAF a décidé de geler ses tarifs auto pour 2020.



La Confédération nationale du logement monte au créneau

Selon le président de la confédération nationale du logement, ces augmentations sont « énormes et anormales ». En effet, Eddie Jacquemart compte demander aux assureurs de renoncer à cette augmentation en 2020.

Il estime que les deux problématiques conduisant à cette hausse des tarifs — les catastrophes naturelles et les cambriolages — relèvent de la responsabilité de l’État et de ce fait, ne doivent pas être assumées par les consommateurs.