Passées À venir

Compte personnel de formation : moins d'un mois pour transférer ses heures de DIF

Les salariés ont jusqu’au 30 juin 2021 pour transférer les heures de DIF (Droit individuel à la formation) vers leur Compte personnel de formation. 10 millions de personnes seraient concernées.
Sommaire

La date butoir approche rapidement. Les retardataires ont trois semaines pour créditer leur Compte personnel de formation (CPF) avec les heures non utilisées issues du DIF (Droit individuel à la formation), le dispositif qui l’a précédé. Après, il sera trop tard.

 Compte personnel de formation&nobreak&: moins d’un mois pour transférer ses heures de DIF

Pourquoi faut-il transférer les heures issues du Droit individuel à la formation vers le CPF ?

Le DIF a été créé en 2004. Concrètement, les salariés cumulaient chaque année 20 heures d’accès à la formation, avec un plafond à 120 heures. Puis, le Droit individuel à la formation a été remplacé par le Compte personnel de formation. Dans les faits, le CPF est entré en vigueur depuis le 1er janvier 2015 pour les salariés du secteur privé et depuis le 1er janvier 2017 pour les agents du secteur public.

Toutefois, à la différence du DIF, le Compte personnel de formation est alimenté en euros. Concrètement, un salarié reçoit sur son compte de formation 500 euros par an avec un plafond à 5 000 euros ou 800 euros avec un plafond à 8 000 euros pour les moins qualifiés.

Et la bascule des heures de DIF vers son CPF ne se fait pas automatiquement. C’est aux salariés d’effectuer cette démarche. Ils ont jusqu’au 30 juin 2021 pour le faire. Après cette date, ces droits à la formation acquis seront perdus.

Pour rappel, une heure correspond à 15 euros. Autrement dit pour une personne qui n’a jamais utilisé son DIF, cela représente un total de 1 800 euros.

Comment transférer ses heures de DIF ?

Pour effectuer votre demande de transfert, direction le site moncompteformation.gouv.fr. Quelques minutes suffisent pour effectuer toutes les démarches. Dans un premier temps, vous devez vous inscrire en renseignant des informations personnelles comme votre nom, votre adresse ou encore votre numéro de sécurité sociale.

Une fois connecté, vous devez cliquer sur la rubrique « Mes droits formation ». Vous pouvez alors consulter l’ensemble de vos droits acquis depuis le 1er janvier 2015 ou le 1er janvier 2017. Puis, vous devez cliquer sur « Saisir mon DIF », situé en dessous du montant. Vous pouvez alors écrire le montant qui doit être inscrit sur votre fiche de paie de décembre 2014 ou janvier 2015 et télécharger le justificatif.

Par ailleurs, si vous avez eu plusieurs employeurs entre 2009 et 2014, seule l’attestation fournie par votre dernière entreprise est valable. En revanche, si en date du 31 décembre 2014, vous travailliez simultanément pour plusieurs sociétés, vous devez alors additionner les heures indiquées sur toutes vos attestations. Et dans ce cas de figure, vous devez aussi numériser au préalable tous vos documents pour n’en télécharger qu’un seul. Une fois ces étapes franchies et après vérification, vos droits DIF seront convertis en euros sur votre compte personnel de formation.

10 millions de personnes n’ont toujours pas crédité leur Compte personnel de formation

Selon la Fédération de la formation professionnelle (FFP), seulement 6,3 millions de salariés ont effectué le transfert. Cela signifie que 10 millions de personnes vont perdre leurs droits à la formation acquis avant 2015 ou 2017, soit 12 milliards d’euros. Cependant, selon le ministère du Travail, ce chiffre est à relativiser car il inclut également les salariés qui sont désormais à la retraite ou ceux qui avaient utilisé la totalité de leurs heures de DIF.

Par ailleurs, alors que le compte à rebours a déjà commencé, ce magot attire les escrocs qui tentent de détourner les droits à la formation en ayant le plus souvent recours au démarchage téléphonique. Toutefois, selon Le Parisien, pour limiter ces abus, l’exécutif réfléchirait donc à une loi visant à interdire le démarchage téléphonique pour les formations professionnelles.