Passées À venir

Compte personnel de formation : attention aux arnaques

Le ministère du Travail met en garde les Français contre les arnaques au Compte personnel de formation. La Caisse des dépôts a déjà déposé plusieurs plaintes contre ces escrocs.
Sommaire

Bon nombre d'arnaqueurs essayent de profiter du manque d’informations des salariés sur le Compte personnel de formation (CPF). Depuis ces derniers mois, plusieurs centaines de Français ont été victimes d’un préjudice.

Compte personnel de formation : attention aux arnaques

Le Compte personnel de formation, quèsaco ?

Le Compte personnel de formation a pris la succession du Droit individuel à la formation en 2015. Il permet à tout salarié d'acquérir des droits à la formation. Ils sont crédités automatiquement chaque année sur le compte personnel de l'employé jusqu’au plafond de 5 000 euros. Puis cet argent permet de financer des formations qui peuvent être en lien avec son activité ou lors d'une reconversion professionnelle.

En quoi consiste cette escroquerie ?

L’arnaque commence presque toujours de la même façon. Les escrocs appellent la victime en disant appartenir à un organisme public, au ministère du Travail ou à la plateforme Mon compte formation. Puis, ces charlatans demandent des informations personnelles pour avoir accès au CPF (adresse, numéro de sécurité sociale, etc.). Parfois, il peut même aider la victime à créer un compte sur le site du Compte personnel de formation.

Si l’arnaqueur n’arrive pas à obtenir toutes ces informations personnelles, il fait le nécessaire pour que la victime s’inscrive à une fausse formation, notamment en prétextant une urgence sur l’utilisation de cette enveloppe.

Car le but de cette escroquerie est toujours le même : inscrire la victime, à son insu ou pas, à une formation totalement factice et ainsi récupérer l’argent que la personne arnaquée possède sur son CPF. Et les préjudices peuvent parfois atteindre plusieurs milliers d’euros.

Arnaque au compte personnel de formation : comment ne pas se faire avoir ?

Pour éviter de se faire arnaquer, il ne faut jamais communiquer ses identifiants au téléphone ou par mail. Le ministère du Travail rappelle par ailleurs « qu’aucun professionnel » n’est autorisé à « vous les demander ».

Choisir un mot de place assez complexe et différent pour chaque site est une autre solution pour ne pas se faire pirater son compte.

D’autres techniques comme toujours vérifier l’adresse du site qui s’affiche ou ne jamais ouvrir de mail provenant d’expéditeurs inconnus permettent de se prémunir contre ce type d’arnaques.

Que faire si vous êtes la victime ?

Si vous pensez avoir été victime de ce type d’escroquerie, vous devez déposer plainte au commissariat de police ou en gendarmerie. Il est également recommandé de contacter la plateforme Mon Compte Formation si votre compte a été piraté.

Par ailleurs, pour vous conseiller vous pouvez appeler la plateforme Info Escroquerie au 08 05 80 58 17 (appel gratuit).

Rappelons que l’escroquerie est passible d’une peine de prison de 5 ans et de 375 000 euros d’amende et que l’usurpation d’identité est punissable d’un an de prison et de 15 000 euros d’amende.