Passées À venir

Covid-19 : les salariés peuvent désormais manger à leur bureau

À compter du lundi 15 février, les salariés sont autorisés à déjeuner dans des locaux normalement consacrés au travail. Cette nouveauté, auparavant interdite par le Code du travail, vise à limiter les risques de contamination.
Sommaire

En temps normal, les entreprises sont tenues de mettre à disposition des salariés un local de restauration, qui répond à certaines conditions de santé et de sécurité. Mais depuis le début de l’épidémie de Covid-19, ces lieux où le brassage est important sont devenus des foyers de contamination. Afin de limiter les risques, un nouveau décret est paru au JO dimanche 14 février et modifie la réglementation en ce qui concerne les pauses repas.

Covid-19 : les salariés peuvent désormais manger à leur bureau

Un assouplissement des règles pour les pauses repas

Déjeuner dans un lieu destiné au travail est interdit dans les entreprises de plus de 50 salariés. Pour celles de moins de 50 personnes, le Code du travail n’est pas aussi contraignant. L’aménagement d’un emplacement, même dans des locaux affectés au travail, suffit à condition de respecter des normes d’hygiène. Dans les deux cas, la publication du décret permet de déroger à la règle si la configuration du local de restauration ou de l’emplacement ne garantit pas « le respect des règles de distanciation physique définies dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de covid-19 ».

Les salariés sont donc autorisés à prendre leur repas dans des locaux destinés au travail, à leur bureau ou poste de travail. L’employeur peut également mettre en place de nouveaux emplacements de restauration en accord avec les restrictions. Une seule obligation demeure : ils ne doivent pas « être situés dans des locaux dont l'activité comporte l'emploi ou le stockage de substances ou de mélanges dangereux ». Pour le ministère du Travail, cet assouplissement a pour but de préserver la santé et la sécurité des salariés.

Déjeuner à son bureau : quelles sont les mesures à respecter ?

Les mesures sanitaires ont fait l’objet d’un nouveau renforcement dans les entreprises. Une distance de 2 mètres est désormais obligatoire entre chaque personne lorsque le masque n’est pas porté. Celui-ci reste de rigueur pour tous les déplacements. Dans les espaces de restauration, les salariés sont invités à déjeuner seul ou en groupe de 4 personnes travaillant dans un même bureau ou service. Autour de la table, les chaises sont disposées en quinconce de sorte que personne ne s’installe face à face. En outre, une jauge maximale d’une personne pour 8 mètres carrés doit être respectée. D’autres mesures dont le nettoyage régulier des surfaces et l’aération des pièces continuent de s’appliquer.