Passées À venir

Cryptomonnaies : Les Bitcoins bientôt acceptés dans les grandes enseignes

À compter de 2020, plus de 25 000 points de vente d’enseignes très connues du grand public, comme Sephora, Décathlon ou encore Maisons du Monde, donneront la possibilité à leurs clients de régler leurs emplettes grâce à des cryptomonnaies. Cette annonce a été faite, le 24 septembre, par différentes entités spécialisées dans le paiement numérique. On fait le point sur cette petite révolution.
Sommaire

C’est un moment que des centaines de milliers de personnes attendent avec impatience. Les cryptomonnaies vont enfin pouvoir servir de moyen de paiement dans de nombreux points de vente de l’hexagone.

Cryptomonnaies : Les Bitcoins bientôt acceptés dans les grandes enseignes


Environ 5 % des Français détiendraient des cryptomonnaies

Les cryptomonnaies, comme le bitcoin par exemple, sont des monnaies virtuelles qui reposent sur la fameuse technologie du « blockchain ».

Selon une enquête réalisée par Cambridge, « Global cryptocurrency benchmarking study », 35 millions d’individus dans le monde possédaient des cryptomonnaies en 2018. Une information intéressante lorsque l’on sait que la France est la première destination touristique du monde.

Et plusieurs études datant de 2018 révèlent qu’environ 5 % des Français en détiendraient. Il existe donc un réel marché.

Une entrée dans l’économie 3.0

Pour Global POS — éditeur de solutions logicielles point de vente —, ce nouveau système va permettre aux distributeurs de « rentrer sans risque dans l’univers de l’économie 3.0 ».

Grâce au système Easy2Play Payment et à l’application EasyWallet — mise au point avec Global POS —, plus de 30 enseignes comme Conforama, Cultura, Norauto, Boulanger ou Intersport proposeront de payer avec des cryptomonnaies à partir de début 2020. Sur son application le client devra charger ses cryptomonnaies et préciser le montant à payer. Un code QR sera ensuite généré et permettra de régler le commerçant.

Pour le moment, seuls les Bitcoins pourront être utilisés. Le dispositif sera ensuite étendu à d’autres cryptomonnaies.

Actuellement, seule une centaine de commerçants indépendants proposent ce service, pour la plupart en Île-de-France, cela constitue donc une grande avancée.