Passées À venir

Écologie : Les Français s'intéressent davantage aux problèmes environnementaux selon un sondage

Un sondage Harris Interactive publié lundi 2 septembre montre que les Français s’intéressent de plus en plus à l’écologie et que certains sont prêts à adopter des habitudes plus respectueuses de l’environnement. Le point sur cette enquête.
Sommaire

Lors des dernières élections européennes, EELV (Europe écologie les verts) a fait un score record de 13 %, laissant à penser que les Français se sentent de plus en plus concernés par l’environnement. Un sondage Harris Interactive commandé par M6 et RTL le confirme et montre également que certains pourraient changer leurs habitudes.

Écologie : Les Français s'intéressent davantage aux problèmes environnementaux selon un sondage


Dans quelle proportion les Français se sentent-ils concernés par les problèmes environnementaux ?

Chaque jour, de nombreux drames écologiques sont révélés dans l’actualité. Disparition de la biodiversité, incendies en Amazonie, pollutions des lacs et rivières, etc. Mais les Français se sentent-ils concernés ? Selon les résultats de l’enquête menée auprès de 1 066 personnes fin août 2019, « 72 % des Français indiquent avoir accru leur intérêt pour ces enjeux écologiques au cours des derniers mois ». Chez les jeunes, la proportion est encore plus élevée : 89 % des 18-24 ans et 80 % des 25-34 ans interrogés.

Ont-ils l’espoir d’un monde meilleur ? Le sondage montre que le niveau d’optimisme dépend pour beaucoup de la tranche d’âge dans laquelle les sondés se situent. Chez les jeunes, 41 % se disent plutôt pessimistes quant à l’avenir de la planète. Mais chez leurs ainés c’est bien pire : 77 % des 65 ans et plus se déclarent pessimistes quant à l'avenir de la planète.

Sont-ils prêts à changer leurs habitudes ?

Le tri sélectif à la maison, ne pas laisser l’eau couler lorsque l’on se brosse les dents ou encore éteindre la lumière sont devenus des automatismes pour une majorité des sondés. Plus de 90 % d’entre eux sont prêts à adopter ou ont déjà adopté les habitudes suivantes :

  • acheter des produits de saison
  • recycler le matériel électronique
  • ne plus utiliser de plastique à usage unique
  • réparer les appareils électriques plutôt que de les jeter
  • acheter plus de produits nationaux
  • débrancher les appareils électriques qu’ils n’utilisent pas
  • acheter plus de produits en vrac sans emballage

Les volontaires sont moins nombreux lorsqu’on leur propose de manger moins de viande, mais 82 % seraient prêts à le faire. Pour ce qui est de l’air conditionné, 82 % veulent bien s’en passer. Enfin, 78 % des sondés pourraient limiter leurs envois d’e-mails.

Pour les Français, il n'est pas obligatoire de choisir entre écologie et économie. 62 % des personnes interrogées estiment qu’il « est possible d’adopter des mesures de préservation de l’environnement sans qu’elles aient nécessairement d’impact négatif » sur leurs finances.