Passées À venir

Expérimentation de 30 minutes d'activité physique par jour dans les écoles volontaires à la rentrée 2020

La baisse de l’activité physique chez les enfants est en passe de devenir un véritable problème de santé publique. C’est pourquoi le gouvernement veut instaurer 30 minutes d’activité physique par jour dans les écoles en espérant que l’arrivée des Jeux olympiques de 2024 suscitera envie et motivation. Le point sur cette annonce.
Sommaire

Lundi 3 février, la ministre des Sports Roxana Maracineanu et Tony Estanguet, le président de Paris 2024, étaient en déplacement dans une école de Créteil. Lors de cette visite organisée à l’occasion de la Semaine olympique et paralympique, la ministre a annoncé le début d’une expérimentation à l’école : l’instauration de 30 minutes d’activité physique par jour. Cette expérimentation, effectuée sur la base du volontariat, devrait être mise en place dès la rentrée 2020.

Expérimentation de 30 minutes d'activité physique par jour dans les écoles volontaires à la rentrée 2020


Lutter contre la sédentarité excessive et stimuler l’apprentissage

L’activité physique des enfants et des jeunes baisse et c’est un phénomène mondial. Le médecin Michel Cymes s’en inquiète : « Si on ne leur donne pas la culture du bouger, du mouvement, ça va donner des adultes sédentaires et la sédentarité est une cause de mortalité considérable ».

30 minutes d’activité physique par jour suffisent généralement à lutter contre l’obésité, mais peuvent aussi contribuer à stimuler les facultés d’apprentissage des enfants à l’école. « C’est mécanique : lorsqu’on fait une activité physique, on augmente l’arrivée de sang dans le cerveau qui se nourrit de sang justement pour apprendre », précise-t-il.

Le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer est du même avis et estime qu’il est important « d’adopter des bonnes habitudes dès le plus jeune âge ».

Des « outils pédagogiques » mis à disposition des professeurs

L’instauration des 30 minutes d’activité physique par jour dans les écoles à partir de la rentrée 2020 se fera sur la base du volontariat. Pour encourager les professeurs dans cette voie, le ministère de l’Éducation mettra à leur disposition des « outils pédagogiques ».

« Nous souhaitons dès maintenant faire un appel aux écoles, à toutes celles qui auront le projet de garantir 30 minutes d’activité physique par jour dans la vie de leurs élèves », a indiqué Jean-Michel Blanquer.

Tony Estanguet, plusieurs fois champion olympique de canoë et président de Paris 2024, a toutefois précisé dans Le Parisien : « On n’est pas là pour créer une génération de sportifs de haut niveau, mais pour aider à relever des défis de société ».

Pour le moment, pas d’annonce révolutionnaire, au contraire : « On peut relancer des jeux d’antan, pour bouger pendant les récréations. L’épervier, la marelle, la balle au prisonnier ».

Ces « pauses actives » peuvent également servir à aborder d’autres sujets. « Le dispositif de 30 minutes d’activité physique peut être l’occasion de parler de la place des petites filles et des petits garçons dans une cour de récré et de l’individu dans un groupe », a développé la ministre des Sports.