Passées À venir

Faillite de Thomas Cook : 10 000 voyageurs français doivent être rapatriés

Alors que le voyagiste Thomas Cook annonce sa faillite, près de 10 000 clients français sont actuellement en vacances. Des rapatriements massifs sont prévus.
Sommaire

Le voyagiste britannique Thomas Cook s’est déclaré en faillite ce lundi 23 septembre. Cette annonce engendre le rapatriement de près de 600 000 clients actuellement en voyage à travers le monde, dont près de 10 000 Français. Explications.

Faillite de Thomas Cook : 10 000 voyageurs français doivent être rapatriés


Échec des négociations avec les actionnaires

Thomas Cook représente 20 millions de clients et un chiffre d’affaires de 11 milliards d’euros. Mais ses dettes étant conséquentes, le Brexit annoncé ne faisant pas bonne presse et la concurrence étant de plus en plus rude, les pertes de l’entreprise s’élevaient à 1,6 milliard d’euros au premier semestre 2019. La semaine passée, les créanciers sommaient Thomas Cook de trouver 227 millions d’euros supplémentaires pour espérer un plan de sauvetage avec le premier actionnaire de l’enseigne (et du Club Med) : le chinois Fosun.

Ce week-end marquait donc un tournant décisif pour le plus ancien voyagiste au monde. Thomas Cook entamait des discussions avec ses actionnaires et d’éventuels nouveaux investisseurs dans le but de trouver une solution pour sortir la tête de l’eau. Malheureusement, aucun débouché favorable n’ayant pu être trouvé, l’enseigne britannique, existant depuis 1841, n’a eu d’autre choix que d’annoncer sa liquidation judiciaire avec effet immédiat dans la nuit de dimanche à lundi.

Malgré des négociations acharnées, le voyagiste n’a pas pu séduire de nouveaux potentiels investisseurs. Le chinois Fosun s’est montré « déçu que Thomas Cook n’ait pas été en mesure de trouver une solution viable pour sa proposition de recapitalisation ».

Cette annonce a eu pour effet plusieurs conséquences, notamment celle de l’annulation de toutes les réservations et vols déjà en cours ou prévus.

Actuellement, 600 000 touristes sont en vacances

D’après les rapports de Thomas Cook, quelque 600 000 clients jouent actuellement les touristes aux quatre coins du monde. Les autorités concernées doivent alors organiser le rapatriement de leurs ressortissants. 9 842 voyageurs français sont concernés.

150 000 Britanniques vont également être ramenés sur leurs terres. Cela représente 2 fois plus de personnes que lors de la faillite de la compagnie aérienne Monarch.

Les clients en vacances appelés à prendre leurs dispositions

Thomas Cook invite ses clients devant partir à ne pas le faire.

Pour les voyageurs actuellement en vacances, il leur est conseillé de consulter le site officiel de Thomas Cook pour connaître la marche à suivre. Ils devront alors se rendre à l’aéroport dès lors qu’un vol alternatif de rapatriement leur aura été confirmé.

Des lignes téléphoniques spéciales ont été ouvertes par la CAA (Civil Aviation Authority) — l’autorité britannique de l’aviation — pour aider les voyageurs concernés (0300 303 2800 pour la Grande-Bretagne et l’Irlande et 44 1753 330 330 depuis l’étranger).

Pour les voyageurs français actuellement en vacances, ils peuvent composer le 01 45 05 40 81 pour obtenir des informations complémentaires.



Le rapatriement s’étendra jusqu’au 6 octobre

La CAA sera en charge du rapatriement. Cette opération aura un coût estimé à plusieurs milliards de livres. Le plan d’urgence baptisé « Opération Matterhorn » — un clin d’œil au nom d’une opération de bombardement américain sur les forces japonaises durant la Seconde Guerre mondiale — prévoit de sécuriser des vols spécifiques jusqu’au 6 octobre, afin de procéder au rapatriement des touristes. Pour autant, certains, s’ils le souhaitent, pourront rentrer par un vol commercial.

La garantie ATOL découlant d’une directive européenne s’applique normalement à tous les voyages organisés. Il s’agit de permettre aux touristes déjà en vacances de finir leur séjour et d’être enregistrés sur des vols d’autres compagnies pour rentrer. Les 9 842 clients français pourraient donc en bénéficier. D’autre part, la directive européenne des voyages tout compris (Package travel directive) prévoit un remboursement ou des garanties supplémentaires.

Pour les touristes qui ne sont pas encore partis, ils auront le choix entre un remboursement, ou une autre offre de séjour.

Concernant ceux qui n’ont pris qu’un billet d’avion auprès du voyagiste Thomas Cook, la garantie ATOL ne les couvre pas. Ils sont donc invités à faire fonctionner leurs assurances diverses (assurance classique, banque avec leur carte de crédit, etc.).

Des voyageurs mécontents et des 22 000 salariés au chômage

Thomas Cook employait 22 000 employés dans le monde entier, dont 9 000 au Royaume-Uni et 750 en France, dans 435 agences.

Dans quelques pays, les cabinets AlixPartners et KPMG devraient devenir administrateur et gérer les filiales en Europe. Chaque cabinet devra alors retrouver un repreneur, éponger la dette ou vendre son activité.