Passées À venir

La DGFIP lance un Facebook Live sur le prélèvement à la source à compter du 2 janvier 2019

Pour répondre aux questions des contribuables sur le prélèvement à la source, la DGFIP lance un Facebook Live à partir du 2 janvier 2019.

Le P.A.S (Prélèvement à la source) entre en vigueur à compter de janvier 2019. En tant que contribuable, il est possible que vous soyez inquiet ou que vous vous posiez encore un certain nombre de questions. C’est pourquoi la DGFIP (Direction générale des finances publiques) mobilise des experts chargés de répondre à toutes vos préoccupations à travers différents canaux, dont un Facebook Live.

La DGFIP lance un Facebook Live sur le prélèvement à la source à compter du 2 janvier 2019


Un Facebook Live animé par des experts

À compter du 2 janvier 2019 et durant tout le mois, des experts de la DGFIP répondront à vos questions en direct, lors d’un Facebook Live. Un rendez-vous vidéo sera donc organisé du lundi au vendredi entre 12 h et 12 h 30 sur la page Facebook de la Direction générale des finances publiques.

D’autres canaux pour s’informer sur le P.A.S

La DGFIP a également mis en place un standard téléphonique vous permettant de poser toutes vos questions relatives au prélèvement à la source. Accessible depuis plusieurs mois, le 0 811 368 368 coûte actuellement le prix d’un appel local, auquel s’ajoute une taxe de 0,06 € la minute. Mais à compter du 2 janvier 2019, le nouveau numéro 0 809 401 401 ne sera pas surtaxé et sera uniquement facturé au tarif d’un appel classique. 40 000 agents des impôts ont été spécifiquement formés au prélèvement à la source et seront mobilisés tout au long du mois de janvier 2019 pour répondre à vos questions du lundi au vendredi de 8 h 30 à 19 h.

Vous avez également la possibilité d’obtenir des renseignements depuis votre espace particulier, sur le site internet des impôts, ou en vous rendant directement au guichet de votre SIP (Service des impôts des particuliers).

Enfin, vous pouvez aussi consulter le « Mode d’emploi du citoyen acteur de son Prélèvement À la Source ».