Passées À venir

Le moustique tigre prolifère dans 51 départements

Venu à l’origine d’Asie, le moustique tigre est désormais présent en Europe et le réchauffement climatique crée des circonstances favorables à sa prolifération. Il pique et transmet parfois des maladies tropicales. Ce moustique est de plus en plus présent sur notre territoire. Tour d’horizon.
Sommaire

L’Aedes albopictus, surnommé moustique tigre, se reproduit et vit désormais sur notre territoire. Il prolifère de plus en plus dans le sud de la France et les spécialistes prévoient qu’on en trouvera même à Copenhague dans quelques années, à cause du réchauffement climatique. Il va falloir apprendre à vivre avec. Le point sur la situation.

Le moustique tigre prolifère dans 51 départements


Une espèce venue d’Asie, pourtant pas très voyageuse

Pas très voyageur, mais sûrement tenace le moustique tigre. « Parti du Japon, il a étendu son emprise à l’essentiel des zones tempérées en 15 ans, là où son cousin Aedes aegypti a mis 400 ans en partant de la vallée du Nil pour investir toute la ceinture tropicale », explique au Parisien Anna-Bella Failloux, une spécialiste de l’Institut Pasteur.

Aujourd’hui, on en trouve dans 51 départements de France métropolitaine, particulièrement dans le sud-est de la France. « En raison du réchauffement climatique, les Albopictus vont pouvoir s’étendre jusqu’à Copenhague », prédit Rémi Foussadier, le directeur de l’EID (Entente Interdépartementale de Démoustication) de Rhône Alpes.

Des tentatives pour limiter la prolifération des moustiques tigres

Cette petite bestiole pique et peut transmettre des maladies tropicales qui peuvent avoir de graves conséquences chez les personnes qui ont une santé fragile. Une personne en pleine santé n’est en général pas plus malade avec le chikungunya ou la dengue qu’avec une grosse grippe.

Ces maladies étaient jusqu’à il y a peu considérées comme des maladies tropicales. On les attrapait en vacances en Thaïlande ou au Brésil. Désormais, vous pouvez attraper la dengue en restant sur votre canapé en région Rhône Alpes !

Pour endiguer leur prolifération, des campagnes de démoustications sont organisées dans certaines villes comme à Bergerac ou à Aix-en-Provence, et à La Réunion, une île où les moustiques tigres sont très nombreux, on tente des lâchers de mâles stériles pour perturber la reproduction des moustiques. Mais selon Victor Robert du site de vigilance moustique, il n’y a « pas d’alternative, il va falloir apprendre à vivre avec ».

Peut-on faire quelque chose contre les moustiques tigres ?

Les moustiques tigres prolifèrent grâce aux eaux stagnantes. « C’est de notre faute ! assure Mr Robert. Parce qu’on laisse stagner de l’eau dans des coupelles sous nos plantes ou dans nos gouttières bouchées où les larves peuvent grandir. »

Pour éviter cela, une action de chaque citoyen peut aider. Il faut :

  • éviter les coupelles d’eau sous les plantes, qui peuvent être remplacées par du sable pour ne pas que les œufs puissent être implantés
  • vider les pots de fleurs vides, notamment dans les cimetières où elles sont nombreuses
  • assurer l’entretien des gouttières

Pour éviter de se faire piquer, anti-moustique et manches longues sont recommandés, ainsi que le port d'un pantalon.

Ne paniquez pas si un moustique tigre vous pique. Généralement, la piqure est inoffensive. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à entrer en contact avec un médecin ou un pharmacien.

Si vous pensez avoir détecté un moustique tigre, vous pouvez le prendre en photo et le signaler à Signalement-moustique.fr. La taille de cet insecte varie fortement, de 2 à 8 millimètres. Il est identifiable à ses rayures noires et blanches, présentes sur tout son abdomen et ses pattes.

Des signalements peuvent également être effectués sur l’application smartphone I-moustique développée par l’Entente interdépartementale de démoustication atlantique (EID).