Passées À venir

Prime de rentrée : qui sera concerné et quand sera-t-elle versée ?

Une prime de rentrée exceptionnelle sera finalement versée à certains Français au cours du mois de septembre. Qui pourra en bénéficier ?
Sommaire

La création d’une prime de rentrée de 100 € fait l’objet de toutes les attentions, alors que le projet de loi sur le pouvoir d’achat a été adopté par le Parlement, ce mercredi 3 août. Sujet de discorde entre députés et sénateurs, un compromis a finalement été trouvé en commission mixte paritaire. Voici ce que l’on sait sur ses modalités.

Attention, cette prime de rentrée ne doit pas être confondue avec l’allocation de rentrée scolaire (ARS). Car si certains baptisent parfois cette dernière « prime de rentrée scolaire », il s’agit dans ce cas d’un coup de pouce accordé aux familles avec enfant. L’ARS est versée afin de compenser le coût, bien souvent élevé, de la rentrée des classes.

Prime de rentrée : qui sera concerné et quand sera-t-elle versée ?

La prime de rentrée : un sujet qui fait débat

Les rebondissements lors de l’affaire de la prime de rentrée ont été nombreux. Introduite par le gouvernement en juillet, elle devait être attribuée aux personnes en situation de précarité percevant des minima sociaux, tels que le RSA, l’AAH (allocation aux adultes handicapés) ou l’Aspa (allocation de solidarité aux personnes âgées). D’un montant de 100 €, elle a été introduite au projet de loi de finances rectificative (PLFR) avant de passer l’examen du Parlement.

Mais une fois arrivée au Sénat, cette aide exceptionnelle de rentrée a subi quelques modifications, contre l’avis du gouvernement. Dans la nuit du mardi 2 août au mercredi 3 août, les sénateurs ont en effet voté un amendement visant à la remplacer par une majoration de 150 € de la prime d’activité. Pour les auteurs de l’amendement, il s’agit de recentrer l’aide sur les travailleurs pauvres, au détriment des bénéficiaires de prestations sociales. Une vague de protestations venant de toute part a accueilli ce changement. « J’entends le souhait d’aider les gens qui travaillent dur. Mais votre disposition va retirer le bénéfice de l’aide à 4 millions de foyers pauvres », a notamment réagi Gabriel Attal, ministre des Comptes publics.

Il a fallu attendre la commission mixte paritaire, organisée ce mercredi 3 août, pour que députés et sénateurs s’accordent sur les bénéficiaires de la prime de rentrée exceptionnelle.

Qui sera concerné par la prime de rentrée exceptionnelle ?

La prime de rentrée exceptionnelle d’un montant de 100 € sera accordée aux bénéficiaires des minima sociaux, mais aussi aux personnes touchant la prime d’activité. Et cela concerne donc à la fois les étudiants boursiers, les personnes âgées précaires et les Français percevant les APL. Interrogé à ce sujet sur RTL, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a confirmé que cette aide serait versée aux personnes « qui en ont le plus besoin ».

Pour financer ce dispositif, l’enveloppe allouée est passée de 1 à 1,1 milliard d’euros.

Quand sera-t-elle versée aux bénéficiaires ?

En cette période où les prix du carburant, de l’énergie et de l’alimentaire flambent, « il était injuste de priver des millions de Français » d’une aide dont ils ont besoin pour faire leurs courses, a ajouté Bruno Le Maire. Il a par ailleurs donné une piste concernant la date de versement de ce coup de pouce en indiquant qu’il serait attribué « courant septembre ».

La prime de rentrée exceptionnelle s’ajoutera aux autres mesures prises en faveur du pouvoir d’achat des Français. Elle a ainsi pour but de soulager le portefeuille, alors que l’inflation restera à un niveau élevé jusqu’à la fin de l’année.