Passées À venir

Redevance TV : les contribuables n'auront plus à la payer dès 2022

La redevance TV sera bel et bien supprimée, et ce dès 2022. Les contribuables s’apprêtent donc à économiser 138 € cette année.
Sommaire

Clap de fin pour la contribution à l’audiovisuel public, communément appelée « redevance TV ». Il s’agissait d’une promesse de campagne d’Emmanuel Macron. Cette taxe, peu appréciée des contribuables, disparaîtra plus vite que prévu. Selon le compte rendu du Conseil des ministres, le gouvernement envisage de la supprimer dès cette année.

Redevance TV : les contribuables n’auront plus à la payer dès 2022

Qu’est-ce que la contribution à l’audiovisuel public et qui doit la payer ?

Tout foyer possédant une télévision doit s’acquitter d’une taxe appelée contribution à l’audiovisuel public ou redevance TV. Elle permet de financer les chaînes de télévision et de radio du secteur public, ce qui englobe France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5), Arte France, Radio France et l’Institut national de l’audiovisuel (INA).

La redevance TV 2022 s’élève à 138 € dans l’Hexagone et à 88 € en outre-mer. En sachant que les contribuables ne doivent payer qu’une seule taxe par foyer peu importe le nombre de téléviseurs ou de personnes vivant sous le même toit. Pour ne pas avoir à régler la redevance audiovisuelle, il fallait jusqu’ici bénéficier d’une exonération, c’est-à-dire avoir un revenu fiscal de référence de 0 ou être exonéré de taxe d’habitation (personnes touchant le minimum vieillesse, l’AAH et, sous conditions de revenus, les plus de 60 ans).

Cette contribution est adossée à la taxe d’habitation et devait donc être payée en même temps que celle-ci. Mais avec la suppression progressive de la taxe d’habitation, la majorité des foyers recevaient un avis d’imposition exigeant uniquement le règlement de la redevance télé.

Suppression de la redevance TV en 2022

Bonne nouvelle pour tous les contribuables équipés d’une télévision : la redevance TV tire sa révérence en 2022. Emmanuel Macron en avait fait la promesse en cas de réélection, mais aucune date de mise en œuvre n’avait été annoncée. Le gouvernement vient de confirmer sa volonté de supprimer cette taxe qui rapporte plus de 3 milliards de recettes. « La contribution à l’audiovisuel public sera supprimée de manière pérenne dès cette année et le financement de l’audiovisuel public sera assuré dans le respect de l’objectif à valeur constitutionnelle de pluralisme et d’indépendance des médias », peut-on lire dans le compte rendu du Conseil des ministres datant du 11 mai 2022. Le projet de loi de finances rectificative (PLFR), présenté après les élections législatives 2022, actera la suppression.

Ainsi, les 27,7 millions de foyers qui possèdent une télévision n’auront plus à s’acquitter de la redevance TV en 2022. Ils réaliseront alors une économie de 138 € en France métropolitaine et 88 € en outre-mer. Les contribuables devront tout de même veiller à bien remplir leur déclaration d’impôt 2022 et à décocher la case « contribution à l’audiovisuel public » (0RA) lorsqu’ils n’ont pas de téléviseur. Si la mesure n’est finalement pas votée cette année, cela leur évitera de payer 138 € pour rien.

Pour le gouvernement, « la suppression de cet impôt rendra du pouvoir d’achat » aux Français. D’autres mesures sont sur la table pour compenser la hausse des prix, comme le bouclier tarifaire, le triplement de la prime Macron ou le chèque alimentaire.