Passées À venir

Restrictions d'eau : 64 départements concernés

Depuis le mois de juin, les températures sont élevées sur la majeure partie du territoire. Pour pallier un éventuel manque d’eau, des arrêtés de restriction d’eau ont été pris dans plusieurs départements.
Sommaire

Les prévisions météorologiques avaient annoncé un été particulièrement chaud et le mois de juin en a été la preuve. Une nouvelle vague de chaleur intense devrait s’abattre sur l’hexagone avant la fin du mois de juillet. Pour limiter les pénuries d’eau, certains départements sont désormais en état de restriction. Explication.

Restrictions d’eau : 64 départements concernés


4 niveaux de précaution en période de sécheresse

En période de grosses chaleurs et de canicule, certains départements français sont plus touchés que d’autres par la sécheresse. À ce titre, des arrêtés de restriction d’eau entrent en vigueur en fonction du niveau des nappes phréatiques. Il existe 4 niveaux de précaution :

  • Niveau de vigilance : les citoyens (particuliers et professionnels) sont alertés et invités à économiser l’eau
  • Niveau d’alerte : la quantité d’eau nécessaire aux cultures est réduite de moitié ou interdite 3 jours par semaine, les activités nautiques sont soumises à des mesures d’interdiction, les jardins particuliers et les espaces verts sont soumis à des horaires d’arrosage, tout comme le lavage des véhicules, etc.
  • Niveau d’alerte renforcée : les prélèvements agricoles doivent être réduits de moitié, l’arrosage des jardins et des espaces verts ainsi que le lavage des voitures est limité voire interdit
  • Niveau de crise : les prélèvements d’eau non prioritaires doivent cesser, y compris pour l’agriculture. Seuls les secteurs de la santé, de la sécurité civile, de l’approvisionnement en eau potable et de la préservation des écosystèmes aquatiques sont autorisés à effectuer des prélèvements. Bien sûr, la solidarité est de mise, afin de respecter une certaine égalité entre les usagers des différents départements.

64 départements en restriction d’eau

Pour pallier un éventuel manque d’eau, le 17 juillet 2019, 64 départements français font l’objet d’une restriction (au-dessus du niveau de vigilance). La liste complète et détaillée est disponible sur le site Propluvia, propriété du ministère de la Transition écologique et solidaire et du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

À noter que les arrêtés de sécheresse sont limités dans le temps et à un périmètre donné.

Des niveaux d’eau anormalement bas

Le BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières) a indiqué début juillet que le niveau des nappes phréatiques était globalement en dessous des niveaux moyens enregistrés en juin 2018. Seule la Corse fait exception à ce constat.

L’arrivée tardive voire le manque de précipitations dans certains départements n’ont pas permis aux réserves d’eaux souterraines de se réalimenter. Les pluies n’ont profité qu’aux plantes. Les températures exceptionnelles du mois de juin partout en France n’ont pas arrangé la situation.