Passées À venir

Santé : mise en place d'un service sanitaire pour les étudiants en santé en 2018

Le service sanitaire sera testé à partir de mars 2018 avant d’être déployé à l’ensemble du territoire. Il permettra aux élèves médecins et infirmiers d’effectuer un stage de prévention sur les risques de santé dans différents établissements (école, entreprises...).
Sommaire

Le service sanitaire était une promesse de campagne du nouveau président de la République. Il sera mis en place en 2018 et permettra aux élèves médecins et infirmiers d’effectuer un stage et des opérations de prévention des risques de santé dans différentes structures. Quelles sont ces structures dans lesquelles les étudiants en santé pourront effectuer un service sanitaire ?

Santé : mise en place d’un service sanitaire pour les étudiants en santé en 2018



En quoi consiste le service sanitaire ?

Le service sanitaire prendra la forme d’un stage de 3 mois pendant le cursus scolaire des élèves des filières de santé. Cette période sera accès sur des actions de prévention et de promotion de la santé. Notamment sur les risques liés au tabagisme, à l’alcool ou encore les enjeux sanitaires autour de la sexualité. Les sujets de la prévention pourront être modifiés pour s’adapter au public.

Ce service sanitaire sera pleinement intégré aux différents dispositifs de prévention déjà en place et pourra impliquer plus de 40 000 étudiants par an. Notez bien cependant que les personnes composant le service sanitaire ne seront pas autorisées à dispenser des soins.

Selon la ministre des Solidarités et de la Santé, les premières expérimentations devront avoir lieu au mois de mars 2017 puis s’étendre à l’ensemble du territoire durant l’année scolaire 2018-19.

Dans quelles structures les étudiants en médecine peuvent-ils effectuer un service sanitaire ?

Initialement prévu dans les écoles et entreprises, il a été décidé d’étendre le dispositif afin d’atteindre le plus de monde possible. Les stages du service sanitaire pourront aussi avoir lieu dans des associations, dans des EHPAD (maison de retraite médicalisée) et dans « tout lieu où il y a des besoins ».