Passées À venir

Santé Psy Étudiant : la plateforme pour consulter gratuitement un psychologue est ouverte

Depuis ce mercredi 10 mars 2021, la plateforme Santé Psy Étudiant est ouverte. Elle permet aux étudiants de bénéficier de séances gratuites chez un thérapeute.
Sommaire

Précarité économique, peur pour l’avenir, etc. L’épidémie de Covid-19 a frappé de plein fouet les étudiants. « C’est dur d’avoir 20 ans », assurait d’ailleurs Emmanuel Macron lors de son interview à Brut. Alors pour éviter que leur santé mentale ne se détériore, l’exécutif lance ce mercredi 10 mars 2021 sa plateforme Santé Psy Étudiant.

Santé Psy Étudiant : la plateforme pour consulter gratuitement un psychologue est ouverte

Étudiant : comment bénéficier de séances chez le psy gratuites ?

Concrètement, le site santepsy.etudiant.gouv.fr va répertorier l’ensemble des psychologues qui souhaitent recevoir les étudiants via le dispositif d’accompagnement, promis par Emmanuel Macron en janvier.

Pour rappel, les étudiants peuvent bénéficier de séances gratuites chez un psy. Pour ce faire, ils doivent dans un premier temps passer par leur médecin généraliste ou consulter un professionnel de santé de leur établissement. Ce n’est qu’après cette étape qu’ils peuvent choisir le thérapeute de leur choix via cette plateforme.

Ainsi, les étudiants bénéficieront de trois séances offertes. C’est l’université qui avancera les frais et l’État remboursera par la suite. Et en cas de besoin, ce forfait de trois rendez-vous gratuits pourra être renouvelé une fois.

À l’heure actuelle, 1 270 psys se trouvent sur la plateforme. Pour être répertorié, ces professionnels doivent avoir obtenu leur diplôme depuis au moins trois ans et posséder un numéro Adeli qui permet d’identifier les professionnels de santé. Ils doivent également accepter de pratiquer un tarif de 30 euros pour chaque séance, c’est-à-dire un prix inférieur au montant habituel.

Pas de hausse en septembre 2021 pour s’inscrire à la fac

Par ailleurs, Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur a annoncé ce matin sur Europe 1 « le gel des droits pour la deuxième année » pour s’inscrire à l’université. Autrement dit, les inscriptions à la fac ne coûteront pas plus cher qu’en 2019.

De plus, les loyers des résidences CROUS n’augmenteront pas, non plus, lors de la rentrée prochaine.

Pour rappel, d’autres mesures ont déjà été prises par l’exécutif pour aider les jeunes pendant cette crise sanitaire : deux repas quotidiens à un euro ou encore la création de 20 000 emplois étudiants.