Passées À venir

Une attestation de déplacement international est obligatoire pour entrer sur le territoire français

3 nouvelles attestations de déplacement ont été mises en place depuis mercredi 8 avril 2020 par le ministère de l’Intérieur. L’une concerne les déplacements de l’étranger vers la France métropolitaine et les deux autres les déplacements vers les départements d’outre-mer. Explications dans cet article.
Sommaire

Dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, le ministère de l’Intérieur a mis en place 3 nouvelles attestations de déplacement. À partir de mercredi 8 avril, les personnes venant de l’étranger voulant entrer sur le territoire français ou se déplacer vers les départements d’outre-mer devront en être munies pour justifier de la nécessité de leur déplacement.

Une attestation de déplacement international est obligatoire pour entrer sur le territoire français


Mise en place de restrictions plus importantes pour les déplacements

Afin de lutter contre la propagation du CoVid-19, dès ce mercredi 8 avril 2020, 3 nouvelles attestations entrent en vigueur pour les déplacements de l’étranger vers la France métropolitaine ou les collectivités d’outre-mer françaises et les déplacements depuis la France vers les départements d’outre-mer.

Pour les personnes arrivant de l’étranger, 3 cas sont possibles pour être autorisé à entrer sur le territoire :

  • les ressortissants français n’ont pas besoin de justification particulière pour rentrer
  • les ressortissants de pays membre de l’UE ou assimilés (Royaume-Uni, Islande, Liechtenstein, Norvège, Andorre, Monaco, Suisse, Saint-Marin, Saint-Siège) et des pays hors UE, devront pouvoir justifier de l’un des motifs suivants pour entrer sur le territoire : avoir leur résidence principale en France et/ou leurs conjoints et leurs enfants, être en transit pour rejoindre leur famille, être un professionnel de santé impliqué dans la lutte contre le coronavirus, transporter des marchandises (marins inclus), travailler dans l’aérien (retour vers leur base de départ), être diplomate ou chargé de mission spécifique, être travailleur frontalier.

Pour les déplacements vers l’outremer

Les personnes qui souhaitent se rendre dans l’un des DOM ne pourront le faire qu’en cas de « motif impérieux d’ordre personnel ou familial », de problème de santé urgent ou pour une raison professionnelle urgente ne pouvant être différée.

De plus, le ministère de l’Intérieur a précisé dans un tweet : « Si vous voyagez depuis l’étranger vers une collectivité d’outre-mer, un contrôle sanitaire sera réalisé à votre arrivée. Il peut donner lieu à un placement en quarantaine dans une structure dédiée ou à domicile ».