Passées À venir

Une campagne de prévention pour se préparer aux épisodes cévenols

Cette année, le ministère de la Transition écologique et solidaire lance une campagne d’information et de prévention du risque pluie-inondation avant que la saison des épisodes cévenols ne commence.
Sommaire

À la suite d’un été particulièrement chaud, le sud de la France et plus particulièrement le pourtour méditerranéen, risque d’être touché par de fortes pluies appelées épisodes cévenols à l’automne. Le gouvernement a donc mis en place une campagne de prévention pour que la population des 15 départements concernés puisse s’y préparer au mieux. Un point sur cette information.

Une campagne de prévention pour se préparer aux épisodes cévenols


Les épisodes cévenols, qu’est-ce que c’est ?

Ce sont des intempéries violentes, des orages intenses où il peut tomber plus de 200 litres/m² en une journée, c’est à dire environ 1/3 du volume d’eau de pluie qui tombe sur Paris en 1 an !

Ce dangereux phénomène météorologique survient en moyenne 3 à 6 fois par an, principalement dans les régions situées autour de la Méditerranée.

Ces épisodes cévenols se produisent souvent en automne, lorsque la mer est plus chaude et que l’évaporation de l’eau est favorisée, tandis que de l’air froid arrive des hauteurs. Des orages, parfois stationnaires, éclatent aux points de convergence.

Ces pluies diluviennes ont parfois pour conséquence de fortes crues, des inondations, des coulées de boue, voire des glissements de terrain.

Une campagne de prévention pour alerter la population des risques associés aux épisodes cévenols

Même si ces violents orages sont appelés « épisodes cévenols » parce qu’ils sont typiquement provoqués par la rencontre de l’air chaud de la mer Méditerranée et du climat plus froid des Cévennes, 15 départements de l’arc méditerranéen sont particulièrement concernés par ce phénomène météorologique : Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Ardèche, Aveyron, Aude, Bouches-du-Rhône, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Drôme, Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales, Var, Vaucluse.

Des crues subites et violentes peuvent provoquer des accidents graves ou des noyades comme en septembre 2002 dans le Gard où 24 personnes sont décédées alors que plus de 700 mm de pluie s’étaient abattus en 48 h.

Pour se préparer au mieux à un épisode cévenol, le ministère de la Transition écologique et solidaire propose d’adopter 8 gestes en cas de risque de fortes intempéries.

Les autorités recommandent aux habitants de se tenir informés du niveau d’alerte de leur département (vert, orange ou rouge) que ce soit par le biais de la télévision, de la radio, ou sur le site internet Vigicrus.

La préparation d’un kit de sécurité peut sauver des vies

Un kit de sécurité peut s’avérer très utile en cas de violentes intempéries. En effet, vous pourriez être confronté à des coupures d’eau courante et d’électricité pendant quelques heures, voire plusieurs jours.

Le ministère préconise ainsi de rassembler à porter de main certains objets qui pourraient vous être utiles : une radio, une ou deux lampes de poche avec des piles de rechange, des bougies, avec un briquet ou des allumettes, de la nourriture non périssable et de l’eau potable, des médicaments, des lunettes de secours, des vêtements chauds, un double des clés, une copie de vos papiers d’identité, une trousse de secours avec les numéros d’urgence samu-police-pompiers, un peu d’argent liquide, un chargeur de téléphone portable, des affaires et de la nourriture pour bébé si besoin ainsi que de la nourriture pour vos animaux domestiques.

Veillez à mettre toutes ces affaires au sec, si possible dans un sac étanche, ou dans des sacs en plastique à glissière.