Passées À venir

AAH et pension d'invalidité : comment cumuler ces aides ?

Vous touchez l’AAH ou la pension d’invalidité et vous vous demandez si vous pouvez cumuler ces aides ? Voici les conditions à remplir pour y prétendre.
Sommaire

Vous êtes allocataire de l’AAH ou de la pension d’invalidité ? Vous êtes potentiellement éligible à l’une ou l’autre aide en plus de celle que vous percevez déjà. Sachez qu’il est possible de cumuler l’AAH et la pension d’invalidité. Pour vous aider à mieux comprendre comment, voici toutes les explications.

AAH et pension d’invalidité : comment cumuler ces aides ?



Qu’est-ce que l’allocation aux adultes handicapés ?

L’AAH : une allocation pour les personnes en situation de handicap

L’AAH est une allocation permettant d’offrir aux personnes en situation de handicap un minimum de revenu. Elle est financée par l’État et est versée par la CAF ou les caisses de la MSA.

La demande se réalise auprès de la CAF ou de la MPDH (Maison départementale des personnes handicapées).

C’est la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui juge si une personne est apte ou inapte à recevoir l’allocation.

Il faut savoir que l’AAH est réservée aux personnes handicapées avec un taux minimum d’incapacité :

  • égal ou supérieur à 80 % et permanent ;
  • compris entre 50 et 79 % et qui doit être reconnu par la CDAPH comme étant une restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi.

Les conditions pour toucher l’AAH

Pour percevoir l’AAH, il est nécessaire de remplir l’une des conditions suivantes :

  • être citoyen de l’UE, de la Suisse ou de l’Espace économique européen ;
  • si vous êtes étranger non-citoyen de l’UE, de la Suisse ou de l’Espace économique européen, vous devez justifier d'un titre de séjour en cours de validité prouvant votre situation régulière en France.

De plus, il faut avoir au moins 20 ans ou 16 ans si vous n’êtes plus éligible aux allocations familiales.

La durée du versement de l’AAH varie comme suit :

  • De 1 à 10 ans si votre taux d’incapacité est au moins égal à 80 %. Il peut être accordé sans limite si votre handicap n’est pas susceptible d’évoluer positivement.
  • De 1 à 5 ans pour un taux d’incapacité compris entre 50 et 79 %.
  • Jusqu’à l’âge légal de départ à la retraite, lorsque votre taux d’incapacité est inférieur à 80 % et que les conditions sont remplies.
  • Après l’âge légal de départ à la retraite et en complément de votre pension, lorsque votre taux d’incapacité est égal ou supérieur à 80 %.



Quel est le montant de l’AAH ?

Le montant de l’AAH est variable en fonction de vos revenus. La somme est calculée selon les revenus d’activité, les pensions que vous recevez (retraite, rente d’accident du travail, invalidité), des hospitalisations ou des admissions en maison d’accueil spécialisée, de votre situation professionnelle et familiale.

Par exemple, pour une personne seule, le montant maximum de l’aide est de 965,56 €. Pour un individu marié, vivant en concubinage, ou lié par un pacs, le plafond de l’aide est majoré de 81 %. Avec des enfants à charge, le plafond est majoré de la somme égale à la moitié de ce plafond pour chaque enfant.

Il faut cependant noter que depuis l’année 2022, l’AAH tient compte d’un abattement majoré de 1 100 € par enfant et égal à 5 000 € sur les ressources du conjoint.

Qu’est-ce que la pension d’invalidité ?

Une aide pour compenser la perte de salaire suite à une incapacité à travailler

La pension d’invalidité est une aide attribuée pour compenser la perte de revenu suite à une réduction de la capacité de travail. C’est notamment le cas pour les personnes souffrant d’une maladie entraînant une incapacité à travailler ou suite à un accident non-professionnel.

La demande de pension doit être faite auprès du médecin-conseil de la CPAM.

Il existe trois degrés d’invalidité selon les pertes physiques subies. C’est ce qui va conditionner le montant perçu de l’aide. La catégorie (catégorie 1, catégorie 2 ou catégorie 3) dont vous faites partie est définie par le médecin-conseil de la CPAM. Elle peut changer selon l’évolution de votre santé.

Les conditions pour percevoir la pension d’invalidité

Pour être éligible à la pension d’invalidité, il faut remplir les conditions suivantes :

  • vous ne devez pas avoir atteint l’âge légal de la retraite ;
  • vous devez avoir une capacité de travail réduite d’au moins deux tiers ;
  • vous devez être immatriculé depuis au moins 1 an au moment de l’arrêt de travail ;
  • vous devez justifier d’au moins 600 heures de travail salarié ou avoir cotisé sur un salaire au moins égal 2 030 fois le SMIC horaire pendant les 12 mois précédant la constatation médicale de l’invalidité ou l’arrêt de travail.

Quel est le montant de la pension d’invalidité ?

La somme versée dans le cadre de la pension d’invalidité dépend de la catégorie d’invalidité dans laquelle vous êtes. Il faut également savoir qu’elle est calculée selon les salaires moyens des 10 meilleures années de travail.

Pour une invalidité de catégorie 1, la pension accordée peut représenter 30 % du salaire moyen, avec un montant minimum de 309,90 € et maximum de 1 028,40 €.

Pour une invalidité de catégorie 2, le montant représente 50 % du salaire moyen. Le minimum est toujours à 309,90 € et la somme maximum est de 1 714 €.

Pour une invalidité de catégorie 3, il est possible de prétendre à la majoration pour tierce personne si vous nécessitez une assistance pour les gestes du quotidien.

AAH et pension d’invalidité : cumuler les deux aides

Sachez que vous pouvez percevoir l’AAH, si vous remplissez les conditions, en plus de la pension d’invalidité. Pour cela, il faut que le montant de la pension d’invalidité touchée soit inférieur au montant de l’AAH. Vous pouvez ainsi prétendre à l’AAH en complément de votre pension jusqu’à atteindre la somme maximum de l’AAH (956,65 € par mois).

En revanche, si votre pension d’invalidité est supérieure au montant de l’AAH, vous ne pouvez pas y prétendre. Il faut noter que les avantages invalidité sont prioritaires par rapport à l’allocation aux adultes handicapées.

 

Redacteur
Experte DemarchesAdministratives.fr

Notre ambition : partager notre expertise avec le plus grand nombre afin que l’administration française ne soit plus un casse-tête.