Passées À venir

Adhérer à Sophia, le service d'accompagnement des personnes diabétiques de l'Assurance maladie

Affectant des millions de Français, le diabète est malheureusement une maladie très répandue. Pour accompagner les malades dans leur quotidien, l’Assurance maladie a mis en place le dispositif Sophia.
Sommaire

Le diabète est très répandu en France et concerne près de 3,5 millions de personnes. Cette maladie chronique est liée à un taux de glucose important dans le sang et peut provoquer de graves complications sur la santé. Pour limiter cela, l’Assurance maladie a mis en place en 2008, Sophia, un dispositif qui permet d’accompagner les personnes diabétiques. 10 ans plus tard, plus de 800 000 personnes sont suivies. Un point sur ce service.

Adhérer à Sophia, le service d’accompagnement des personnes diabétiques de l’Assurance maladie


Sophia, un dispositif de conseil et d’accompagnement

Mis en place depuis 2008, le dispositif Sophia permet aux diabétiques de mieux connaître leur maladie, mais aussi de mieux l’appréhender. Début 2019, le service compte près de 820 000 adhérents.

Si vous êtes atteint de cette pathologie chronique, Sophia vous permet de vous renseigner sur la maladie, d’être accompagné et d’obtenir des conseils sur les activités physiques à mettre en place ou encore sur les comportements alimentaires à adopter. L’objectif étant de prévenir les complications liées au diabète.

D’après une étude réalisée en 2018, le dispositif Sophia aurait permis de « modérer les hospitalisations et les complications liées au diabète à partir de la 6e année » d’accompagnement. Des « résultats encourageants en matière de santé publique et de réduction des dépenses » se réjouit l’Assurance maladie.

Adhérer au service Sophia-diabète

Pour bénéficier du dispositif Sophia, plusieurs conditions doivent être respectées. Vous devez être majeur et être pris en charge au titre d’une ALD (Affection de longue durée). Vous faites également l’objet d’au minimum 3 prescriptions annuelles pour le diabète et vous avez obligatoirement déclaré un médecin traitant auprès de votre CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie).

Si vous êtes éligible, l’Assurance maladie vous adresse une invitation à votre domicile sur laquelle figure un numéro adhérent. Vous pourrez alors vous inscrire au service depuis votre espace ameli.fr ou depuis le module d’inscription.

Pour les personnes n’ayant pas accès à internet, la démarche peut être réalisée en renvoyant le formulaire d’adhésion joint au courrier d’invitation. Votre médecin peut également vous inscrire sur présentation du document.

À noter que l’inscription « est gratuite et sans engagement ».

Services d’accompagnement proposés

Votre adhésion à Sophia vous permet d’accéder à tout moment à un site de coaching en ligne. Depuis cette plateforme vous pouvez notamment renseigner les données relatives à votre santé, consulter vos résultats médicaux, demander à ce que l’on vous rappelle vos rendez-vous, ou encore poser des questions écrites à des infirmiers-conseillers.

Un numéro est également mis à votre disposition afin que vous puissiez les joindre par téléphone. Cette assistance téléphonique est accessible depuis la métropole au 0 809 400 040 (appel gratuit + prix d’un appel) du lundi au vendredi de 9 h à 19 h et le samedi entre 9 h et 13 h. Parallèlement, un suivi par téléphone vous est également proposé.

Dans le cadre de votre inscription au service Sophia, vous recevez chaque année, 4 journaux d’information. Ils vous renseignent notamment sur les traitements recommandés ou encore les gestes à adopter pour prévenir les complications. Vous pouvez également suivre les actualités relatives au diabète, ou encore trouver des témoignages de personnes qui sont aussi touchées ou de médecins. Un moyen de ne plus se sentir seul face à la maladie. Vous pouvez d’ailleurs témoigner si vous souhaitez partager votre quotidien. Pour cela, contactez le service téléphonique ou écrivez à l’adresse temoignagesophia@cnamts.fr. Des « livrets repères » concernant des thématiques spécifiques vous sont également adressés.

Le dispositif Sophia s’étend également aux personnes qui souffrent d’asthme. Elles sont 4 millions en France.