Passées À venir

Obtenir une carte européenne d'assurance maladie

Prise en charge des soins de santé en Europe : qu'est-ce que la CEAM ? Que couvre-t-elle ? Quels sont les pays concernés ? Comment en faire la demande ? Comment s'en servir ?

Dans le cadre d'un séjour en Europe, il est nécessaire de s'assurer en cas de maladie ou d'accident. En effet, les soins médicaux dispensés à l'étranger peuvent être très coûteux. Avant votre départ, pensez à demander votre carte européenne d'assurance maladie (CEAM). De quoi s'agit-il ? Comment fonctionne-t-elle ? Comment l'obtenir ? Faisons le point dans cette démarche.

Obtenir une carte européenne d'assurance maladie


Qu'est-ce que la carte européenne d'assurance maladie ?

En cas de problèmes médicaux survenus dans le cadre d'un séjour en Europe, la carte européenne d'assurance maladie vous permet de vous faire soigner au même tarif que les assurés locaux.

Selon le pays dans lequel vous vous trouvez, vous pouvez avoir à avancer tout ou partie des frais. La CEAM vous garantie une prise en charge et un remboursement partiel des frais médicaux engagés. Vous pouvez ainsi bénéficier d'un traitement sur place sans avoir à rentrer en France de toute urgence.

Qui peut demander une CEAM et dans quels pays est-elle valable ?

Tout ressortissant de l'Espace économique européen (Union Européenne, Islande, Liechtenstein, Suisse ou Norvège) peut demander une CEAM. Elle est valable dans l'ensemble de ces pays.

Les ressortissants non-européens peuvent également demander une CEAM. En revanche, aucune prise en charge ne sera assurée pour des soins pratiqués en Islande, au Liechtenstein, en Suisse, en Norvège ou au Danemark.

Comment fonctionne la carte ?

Pour toute consultation de professionnels de santé vous devez présenter votre CEAM. Lorsque les assurés locaux bénéficient de prestations gratuites, vous n'avez aucun frais à avancer, si ce n'est le règlement du ticket modérateur. Si en revanche, la prestation de soin est payante, vous devez avancer une partie, voire la totalité des frais. Vous pourrez ensuite en demander le remboursement soit auprès de la caisse d'assurance maladie du pays d'accueil, soit à votre retour en France auprès de votre caisse d'affiliation.

Pour une demande de remboursement dans le pays d'accueil

Les modalités et le montant de la prise en charge dépendent de la réglementation en vigueur du pays.

Pour une demande de remboursement à votre retour en France

Vous avez la possibilité de choisir un remboursement sur la base des tarifs de la sécurité sociale française ou des tarifs du pays dans lequel vous avez séjourné. Vous devez conserver l'ensemble des justificatifs des dépenses engagées et les joindre au formulaire de déclaration des soins reçus à l'étranger cerfa 12267 04. Transmettez l'ensemble de ces documents à votre caisse d'affiliation.

En cas d'oubli, de perte de votre CEAM ou lorsque celle-ci n'est plus valable, vous devrez avancer la totalité des frais de santé et demander le remboursement à votre retour en France.



Comment faire une demande de CEAM ?

La CEAM est une carte individuelle. Chacun doit en faire la demande, y compris les ayants-droit.

La demande s'effectue auprès de votre caisse d'affiliation : Caisse Primaire d'Assurance Maladie, Mutualité Sociale Agricole, Mutualité Fonction Publique, Régime Social des Indépendants, mutuelles étudiantes. Sachez que vous pouvez commander en ligne une CEAM sur Ameli.fr.

Les modalités de demande de CEAM varient selon votre organisme d'assurance maladie. Généralement, les demandes s'effectuent en ligne sur le site internet de votre caisse, par téléphone, par courrier ou directement au guichet. Renseignez-vous auprès de celle-ci.

Vous devez demander votre carte au plus tard 15 jours avant le départ. Celle-ci est gratuite et valable 2 ans. En cas de départ imminent, votre caisse vous délivrera un certificat provisoire de remplacement valable 3 mois.