Passées À venir

APER : Attestation de première éducation à la route

De la maternelle au CM2, les élèves bénéficient d’une éducation à la sécurité routière. À l’issue de cet enseignement, ils reçoivent une APER (Attestation de première éducation à la route).
Sommaire

L’enseignement des règles de sécurité routière à l’école est obligatoire selon l’article D312-43 du Code de l’éducation. Les objectifs sont d’apprendre aux enfants, en tant que piéton, passager ou utilisateur de rollers ou vélo, à se protéger, à partager l’espace public et à ne pas mettre les autres usagers en danger. L’acquisition de ces règles est validée par la délivrance d’une APER (Attestation de première éducation à la route).

APER : Attestation de première éducation à la route


Contenu de la première éducation à la route

La formation aux règles de sécurité routière est dispensée dès la maternelle, et ce jusqu’au CM2. Tout au long de cet apprentissage, les enfants apprennent les droits et les devoirs dont ils disposent en tant que piéton, passager d’un véhicule ou utilisateur d’un vélo ou de rollers.

En tant que piéton, les enfants doivent acquérir plusieurs compétences telles que savoir comment se déplacer seul ou à plusieurs, sur un trottoir ou en l’absence de trottoir, comment traverser une rue, organiser son itinéraire ou encore identifier les risques liés à son environnement. Utiliser un plan, donner l’alerte en cas d’accident, ou encore connaître quelques principes de base du secourisme font également partie du programme d’apprentissage.

Les élèves apprennent également comment se comporter en tant que passager d’un véhicule. Ne pas gêner le conducteur, mettre sa ceinture de sécurité ou encore bien se tenir dans les transports en commun sont des fondamentaux qui leur sont inculqués.

Enfin, en tant que conducteur de vélo ou de rollers par exemple, ils sont formés, entre autres, à l’utilisation des équipements de protection (casque, coudières, etc.), au contrôle de la vitesse ou de l’équilibre, à la bonne interprétation des panneaux et des feux de signalisation, ou encore aux fondamentaux du Code de la route.

Activités mises en place

Dans le cadre de cet apprentissage, les enseignants s’appuient sur différents supports. Les enfants sont amenés à travailler sur des maquettes, avec des photos, des affiches ou encore des vidéos. Des interventions de professionnels sont programmées et des sorties scolaires collectives sont également organisées pour mettre les enfants en situation.

Délivrance de l’APER

Les enseignants évaluent périodiquement les compétences des enfants en tant que piéton, passager ou cycliste. Ce n’est qu’à l’issue du cycle 3, en CM2, que les élèvent reçoivent une attestation de première éducation à la route. Ce document atteste qu’ils ont bien reçu cet enseignement aux règles de sécurité routière, mais aussi qu’ils les maîtrisent. Il s’agit d’une composante du livret scolaire des élèves.

Attention, l’APER ne doit pas être confondue avec l’ASSR (Attestation scolaire de sécurité routière) qui concerne les collégiens de 5e et 3e.