Passées À venir

Apprendre la langue des signes

La langue des signes française (LSF) est un langage à la fois visuel et gestuel, employé par les personnes sourdes, malentendantes, mais aussi les entendants pour communiquer. Comment l'apprendre ?
Sommaire

Reconnue depuis 2005 par la loi en faveur de l'égalité des droits et des chances, la langue des signes française (LSF) est indispensable à une partie de la communauté sourde. Si vous avez envie de découvrir les richesses de ce moyen de communication visuel, voici quelques conseils.

Apprendre la langue des signes



Tout savoir sur la LSF

Qu'est-ce que la langue des signes ?

Bien plus qu'un simple diagnostic médical, la surdité est également un phénomène culturel avec ses propres codes. Véritable langue à part entière, la LSF est pratiquée par près de 100 000 personnes. Pour cause, elle représente le principal moyen de communication pour environ 1/3 des citoyens français sourds ou malentendants. Comme n'importe quelle langue, elle s'est créée et ajustée au fil des âges au travers de signes arbitraires dans un objectif de compréhension mutuelle.

Ce langage visuel et gestuel utilise principalement les mouvements des mains et les expressions faciales. Plus précisément, il use de l'alphabet dactylologique pour épeler les mots inconnus, et certains signes peuvent traduire des phrases entières ou des expressions idiomatiques. Par ailleurs, sa grammaire est différente du français, aussi bien en termes d'ordre des mots que de conjugaison. Par exemple, le temps n'existe pas, il est donné par la position du corps.

Pourquoi l'apprendre ?

Si l'apprentissage de la langue des signes peut sembler évident dans le cadre d'une déficience auditive, il l'est parfois moins pour les personnes entendantes. Pourtant, il y a plusieurs bonnes raisons de découvrir la LSF sans être touché de près ou de loin par la surdité.

Tout d'abord, il est question de curiosité et d'ouverture sur le monde. Maîtriser une nouvelle langue, qu'elle soit ou non étrangère, représente un réel enrichissement personnel et professionnel.

Ensuite, apprendre la langue des signes française est une démarche inclusive. Elle permet de communiquer en toutes circonstances avec les personnes sourdes et malentendantes, ce qui réduit l'isolement et facilite le quotidien. Il s'agit d'une manière indirecte de militer pour le droit à la communication pour chaque individu, quelle que soit sa particularité.

Comment se familiariser avec la LSF ?

Prendre des cours

Sans aucun doute, les cours de LSF font partie des meilleures solutions d'apprentissage. Ils permettent de recevoir un enseignement de la part d'une personne qualifiée, mais également de rencontrer d'autres élèves et de s'entraîner à l'usage de la langue des signes. Si vous souhaitez rejoindre un cours de LSF, plusieurs possibilités s'offrent à vous.

Sachez qu'un grand nombre d'associations proposent d'initier les débutants à la LSF. L'objectif est généralement de favoriser le dialogue entre sourds et entendants. Parmi les organismes qui proposent des cours de LSF, on peut citer Compagnie du bonheur, Signes des Mains, Cours de Langue des Signes, ou encore Trèfle. La plus connue reste l'Académie de la Langue des Signes Française, une grande structure associative parisienne qui offre un très large choix de formations adaptées à différents niveaux. Cette liste est cependant loin d'être exhaustive, et il est possible de trouver facilement un cours associatif dans de nombreuses régions de France.

Certaines universités, comme l'Université Lumière Lyon 2 ou l'Université de Lille mettent également en place des cours du soir réservés à l'apprentissage de la LSF. Par ailleurs, des établissements privés, certes financièrement plus coûteux, tels que Visuel Lsf, se spécialisent aussi dans l'enseignement de la langue des signes française.

Lire des livres

Vous préférez apprendre la LSF tranquillement à la maison ? Bonne nouvelle, de nombreux ouvrages sont consacrés à l'apprentissage de la langue des signes. Ils représentent des outils intéressants pour débuter à moindre prix. Vous pouvez notamment vous procurer à la bibliothèque l'incontournable Tome 1 de « La langue des signes ».

Attention tout de même, aucune lecture, aussi pertinente soit-elle, ne peut égaler la clarté d'un apprentissage visuel, naturellement très important en LSF.

Regarder des vidéos

En parlant d'apprentissage visuel, les vidéos sont également de bons supports pour s'initier à la LSF. Il existe plusieurs chaînes YouTube consacrées à l'apprentissage de la langue des signes.

N'hésitez pas notamment à découvrir les cours en ligne d'Aymeline LSF. Cette jeune femme malentendante est également aujourd'hui professeure de langue des signes. Elle propose aux internautes un contenu complet et gratuit pour découvrir les bases de la LSF.

Utiliser les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux, lorsqu'ils sont utilisés à bon escient, représentent également de formidables sources d'apprentissage. On y trouve d'intéressantes publications autour de la LSF.

Sur Facebook, vous prendrez plaisir à suivre la page de Voir pour Entendre tenue par une intervenante pour personnes sourdes et malentendantes.

Télécharger une application

Parmi les outils connectés, les applications mobiles permettent aussi d'apprendre la LSF. Depuis quelques années fleurissent de nombreux logiciels consacrés à la découverte de la langue des signes. Certains, comme Elix, sont assez minimalistes en faisant simplement office de dictionnaires. D'autres, plus ludiques, comme SignEveil, s'adressent à un jeune public. D'autres encore, comme l’école des signes, offrent un contenu très complet.

Participer à des événements

Enfin, rencontrer des personnes sourdes et malentendantes reste la meilleure solution pour découvrir non seulement la LSF, mais aussi toute la richesse de la culture sourde.

Pour cela, il est possible de participer à des événements associatifs comme les groupes café. Par exemple, à Lyon, s'organise le Café Signes, un temps d'échange et de découvertes autour de la LSF. Le saviez-vous ? Durant le confinement, ces rencontres s'organisent parfois en visioconférence.