Passées À venir

Bénéficier de la garantie jeunes

Le dispositif garantie jeunes : de quoi s’agit-il ? Quelles en sont les modalités ? Comment en bénéficier ?
Sommaire

Vous êtes en situation de précarité et vous rencontrez des difficultés à vous intégrer dans la vie professionnelle ? Demander à bénéficier de la garantie jeunes. Il s’agit d’une composante du Parcours Contractualisé d’Accompagnement vers l’Emploi et l’Autonomie (PACEA), s’adressant à un public particulier. En quoi consiste cette garantie jeunes ? Qui peut en bénéficier ? Comment la demander ? C’est l’objet de cette démarche.

Bénéficier de la garantie jeunes



Qu’est-ce que la garantie jeunes ?

La garantie jeunes est une composante du PACEA.

Il s’agit d’un dispositif visant à accompagner les jeunes en situation de vulnérabilité vers l’emploi ou la formation.

Cet accompagnement est assuré par les Missions Locales.

Quel type d’accompagnement offre la garantie jeunes ?

Dans le cadre de ce dispositif, le jeune bénéficie d’un accompagnement tant individuel que collectif.

Il alternera des périodes de formation et des périodes d’apprentissage en milieu professionnel : stage, mission d’intérim.

Dans le but de favoriser son insertion professionnelle, un accompagnement global dans les domaines de la vie quotidienne lui sera offert : logement, mobilité, santé.

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Pour y prétendre, la personne doit remplir plusieurs conditions.

Ce dispositif s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans, obligatoirement inscrits dans un PACEA. Le contrat d’engagements est signé pour une durée d’un an et pourra être prolongé pour une période de 6 mois maximum.

Ne peuvent pas bénéficier de la garantie jeunes :

  • Les étudiants
  • Les personnes en formation
  • Les titulaires d’un emploi
  • Les personnes percevant plus de 472 € par mois
  • Les jeunes bénéficiant d’une aide parentale (logement, aide financière)


À quel moment la garantie jeunes peut-elle prendre fin ?

Il est possible de sortir du dispositif lorsque le jeune :

  • Acquiert une certaine autonomie
  • Atteint l’âge de 26 ans
  • Ne respecte pas les engagements prévus par le contrat
  • Ne souhaite plus poursuivre le parcours d’accompagnement

À quelle allocation ouvre-t-elle droit ?

Pour favoriser la réussite de son parcours d’insertion, le bénéficiaire de la garantie jeunes perçoit une allocation qui ne peut excéder 472 € par mois. Celle-ci peut être cumulée avec d’autres revenus, à la condition qu’ils ne soient pas supérieurs à 300 € par mois. Dans le cas contraire, le montant de l’allocation sera diminué. Lorsque ces revenus excèdent 1184 € mensuel, l’allocation est suspendue.

En revanche, l’allocation garantie jeunes ne pourra pas être versée lorsque le bénéficiaire perçoit une rémunération dans le cadre d’un service civique ou une allocation temporaire d’attente. La prime d’activité et le revenu de solidarité active ne peuvent également pas être cumulés avec l’allocation garantie jeunes, à moins que le bénéficiaire ait une ou des personnes à charge.