Passées À venir

Faut-il un visa pour aller au Japon ?

Vous allez voyager ou travailler au pays du soleil levant et vous souhaiteriez connaitre les formalités d’avant départ. Faut-il demander un visa pour entrer sur le territoire japonais ou un passeport suffit-il ? Les réponses ici.
Sommaire

Le Japon, pays des sushis et des combats de sumo, des mangas et des ramens vous fait rêver. Que vous souhaitiez y partir en vacances ou pour travailler, quelles sont les formalités dont vous devrez vous affranchir avant de partir ? Vous faudra-t-il faire une demande de visa ? Toutes les informations nécessaires dans cet article.

Faut-il un visa pour aller au Japon ?


Avez-vous besoin d’un visa pour aller au Japon ?

Si vous êtes en possession d’un passeport français, qu’il soit biométrique ou non, vous n’aurez pas besoin de visa pour aller au Japon pour un séjour d’une durée inférieure ou égale à 90 jours. En revanche, vous devrez être en mesure de présenter votre billet d’avion de sortie du territoire japonais et vous assurer de la validité de votre passeport jusqu’au dernier jour de votre séjour.

L’exemption de visa concerne les séjours touristiques, les visites à la famille ou à des amis, les transits, les voyages pour motifs professionnels du type rencontre avec des clients ou des partenaires, les voyages scolaires, les stages non rémunérés, ou encore les séjours effectués pour raison médicale. Dans ce cadre, il est également autorisé de participer à des conférences, des colloques, de participer à des concours amateurs, mais vous ne serez pas autorisé à travailler sur place ou à effectuer des tâches/missions rémunérées.

Pour les longs séjours de plus de 90 jours, un visa est obligatoire

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à vouloir passer plus de 90 jours au Japon et dans tous les cas vous devrez effectuer une demande de visa auprès de l’ambassade du Japon.

Si vous souhaitez faire du tourisme et vous promener au Japon plus de 3 mois, vous devrez soumettre une demande de visa accompagnée de documents justifiants de vos revenus (extrait de comptes montrant que vous pouvez disposer d’au moins 30 millions de yens [environ 242 300 euros !] et vos relevés de compte des 6 derniers mois.

Pour tous les autres cas, expatriation professionnelle, rapprochement familial [rejoindre un époux ou une épouse japonaise], pour les étudiants, ceux qui souhaitent faire du woofing, être au pair, enseigner, etc. Il faudra, avant d’envoyer votre demande de visa, obtenir un CoE [Certificate of Eligibility] de la part des personnes, de l’entreprise, ou de l’université qui vous invite. Ces derniers en font la demande sur place au Japon, auprès du bureau de l’immigration. Une fois obtenu, l’entité qui vous accueille doit vous envoyer votre CoE pour que vous puissiez demander votre visa. Pour plus d’informations sur l’obtention du CoE et du visa vous pouvez contacter un bureau de l’immigration japonaise par téléphone.

Pour les moins de 31 ans, le Visa Vacances-Travail peut être obtenu

Il existe un accord bilatéral entre la France et le Japon permettant l’obtention d’un VVT [Visa Vacances Travail] dans le cadre d’un PVT [Programme Vacances Travail].

Il s’agit d’une autorisation de séjour allant de 6 mois à 1 an pour les jeunes âgés de moins de 31 ans. Les conditions d’obtention du VVT sont sensiblement les mêmes pour tous les pays. La particularité du Japon est que le VVT ne sera délivré que dans les cas de séjours supérieurs à 6 mois, et que vous serez en mesure de prouver que vous disposez de 4 500 euros sur votre compte en banque grâce à un justificatif datant de moins d’un mois au moment de la demande ou d’un relevé de compte affichant un solde d’au moins 3 100 euros, vos billets d’avion dont le retour doit être modifiable ainsi que le tarif de la modification et le relevé de compte ou apparait le débit et le montant de votre billet d’avion.

Pour tous renseignements complémentaires, il est conseillé de visiter le site internet de l’ambassade du Japon.