Passées À venir

Les aides pour partir en vacances

Les vacances représentent parfois un budget conséquent. Pour les revenus les plus modestes, de nombreuses aides existent.
Sommaire

Chaque année, 1 Français sur 3 ne peut pas partir en vacances. Face aux difficultés financières de certaines familles, de jeunes, mais aussi de seniors, différentes aides ont été créées. Celles-ci permettent à tous ceux qui en ont besoin de profiter, au moins une fois dans l’année, d’une parenthèse dans leur quotidien.

Les aides pour partir en vacances



Vacances : les aides pour les enfants

La CAF propose deux programmes d’aide à destination des enfants et des adolescents : l’AVE et les bons d’aide aux temps libres.

CAF : l’aide aux vacances enfants (AVE)

Cette aide est destinée aux enfants et adolescents et leur offre la possibilité de partir en centre de vacances (colonies, camps, gîtes) en France métropolitaine. Pour en profiter, il faut directement réserver un séjour d’au moins deux jours auprès des organismes conventionnés éligibles à cette aide. La liste est disponible sur vacaf.org. D’autres organismes peuvent aussi localement être agréés par votre CAF.

Les conditions d’éligibilité ainsi que son montant varient localement. Il convient donc de se rapprocher de la CAF située à proximité de votre domicile pour en savoir plus.

À titre d’exemple, dans les Yvelines, les critères sont les suivants :

  • avoir au moins un enfant âgé de 3 à 18 ans ;
  • avoir un quotient familial inférieur ou égal à 600 euros ;
  • l’aide est de 200 ou 300 euros en fonction du quotient familial ;
  • une bonification de 300 euros est accordée pour les enfants en situation de handicap.

CAF : bons d’aide aux temps libres

Certaines CAF accordent des bons d’aide aux temps libres pour les enfants. Aussi appelés tickets loisirs, passeports temps libre ou bons CAF, ils financent des activités de loisirs et des frais de séjours pendant les périodes de vacances scolaires.

Les conditions d’éligibilité et le montant peuvent varier d’une CAF à l’autre. Cependant, de manière générale, pour en bénéficier, il faut :

  • être allocataire de la CAF ;
  • bénéficier au moins d'une prestation familiale pour un enfant à charge de moins de 20 ans.



Pour les familles

La CAF et l’ANCV prévoient de nombreuses aides pour les familles. En fonction de votre situation et de votre projet, vous pouvez en trouver une adaptée.

L’aide aux vacances sociales (AVS)

Cette aide, l’aide aux vacances sociales, est prévue pour un projet de premier départ en vacances, élaboré avec l’aide d’un travailleur social agréé par la CAF. Une fois de plus, les conditions d’éligibilité sont définies localement par les différentes CAF.

À titre d’exemple, en Haute-Saône :

  • les familles doivent avoir au moins un enfant qui n’a pas atteint ses 18 ans ;
  • elles doivent percevoir au moins une allocation ;
  • elles doivent être suivies par un référent.

L’aide aux vacances familiales (AVF)

Le dispositif aide aux vacances familiales, permet aux familles aux revenus modestes de partir en vacances dans des villages vacances et campings labellisés pas la CAF.

Cette aide n’est pas cumulable avec l’AVE ou l’AVS.

En Gironde, les conditions sont les suivantes :

  • le séjour doit être au minimum de 8 jours consécutifs ;
  • une participation financière minimum de 10 % du montant du séjour est requise ;
  • pour un quotient familial (QF) inférieur à 350 euros, le coût du séjour est pris en charge à 70 %, plafonné à 600 euros ;
  • pour un QF compris entre 351 et 450 euros, c’est une prise en charge de 60 % dans la limite de 500 euros ;
  • pour un quotient familial compris entre 451 euros et 600 euros, le coût du séjour est pris en charge à 45 %, plafonné à 350 euros.

ANCV : Bourse solidarité vacances

L’Agence nationale des chèques-vacances a mis en place cette bourse qui permet de profiter d’offres de séjours ou de trajets en train à des tarifs solidaires (réductions de 50 % à 70 % dans les hôtels, campings, gîtes, etc.)

Pour cela, il faut soit :

  • avoir un quotient familial inférieur ou égal à 1 000 euros sur l’année précédente ;
  • justifier d’un revenu fiscal de référence inférieur à 21 600 euros (pour 1 part).

La demande de BSV s’effectue auprès des partenaires de votre région.

ANCV : Aide aux projets de vacances

L’ANCV distribue, dans le cadre de l’APV, des chèques-vacances pour les personnes en situation de fragilité économique et sociale.

Pour en bénéficier, il faut :

  • avoir un quotient familial inférieur à 900 euros ;
  • être accompagné par un référent social et élaborer un premier projet de vacances.

Pour les jeunes et les seniors : les aides de l’ANCV

Départ 18:25

Pour les jeunes de 18 à 25 ans ayant un revenu fiscal de référence inférieur à 17 280 euros, les boursiers et ceux engagés dans une démarche d’insertion, l’ANCV propose la prise en charge d’un séjour à la ville, à la montagne ou à la plage jusqu’à 90 % du montant.

Un site internet dédié a été mis en place pour cette aide.

Seniors en Vacances

Pour rompre l’isolement des anciens et créer du lien social, l’ANCV aide les seniors les plus modestes à profiter de vacances pensées pour eux.

L’aide Seniors en vacances (SEV) propose un coup de pouce financier pouvant aller jusqu’à 150 € ou 180 € en fonction de la durée du séjour. Une brochure détaillant les modalités et conditions a été élaborée par l’ANCV.

Les autres aides

L’entreprise

Les comités d’entreprise (CE) ont souvent la possibilité de vous proposer des offres exclusives et intéressantes. Des séjours, des locations, des parcs d’attractions ou encore des loisirs à prix réduits.

Il est aussi parfois possible de récupérer des chèques-vacances auprès votre entreprise.

La SNCF

La SNCF propose un billet « Congés annuels ». Ce billet permet, une fois par an et sous conditions, de bénéficier d’un trajet aller-retour en train à -25 % ou -50 %.

Pour les familles avec 3 enfants et plus, vous pouvez faire une demande de carte famille nombreuse. Celle-ci permet d’obtenir des réductions sur vos trajets en train (de -30 % à -75 %).

Les mairies, départements, régions

Pensez à vous renseigner auprès de votre mairie, département ou région. Les collectivités locales prévoient parfois des aides complémentaires.