Passées À venir

Passer le baccalauréat français et l'Abitur en même temps

L’Abibac est un dispositif qui permet de passer simultanément le baccalauréat français et l’Abitur, son équivalent allemand. Un point sur cet examen unique.
Sommaire

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la France et l’Allemagne ont su tisser des liens solides et une forte coopération existe entre les deux pays. L’Abibac, qui a été mis en place en 1994 suite à un accord intergouvernemental, est l’un des symboles forts de cette amitié franco-allemande. Il s’agit d’un dispositif qui permet de passer simultanément le baccalauréat français et l’Abitur, son équivalent allemand. Son organisation fait partie des prérogatives de la commission franco-allemande des experts pour l’enseignement général. Un point sur cet examen.

Passer le baccalauréat français et l’Abitur en même temps


Dans quels établissements préparer l’Abibac ?

Les élèves français et allemands peuvent préparer l’Abibac au lycée : à partir de la classe de seconde des séries générales (L, E.S. et S) dans l’hexagone et de la Gymnasiale Oberstufe de l’autre côté du Rhin.

Ce cursus est dispensé dans les lycées à section binationale « Abibac ». La liste complète des 87 lycées français qui préparent à ce double diplôme est disponible sur le site du ministère de l’Éducation nationale.

Pour chaque lycée français, il existe un établissement partenaire en Allemagne. Concernant le taux de réussite des candidats Abibac, il dépasse les 95 %.

Une collaboration entre les établissements français et allemands

L’Abibac est ouvert aux élèves intéressés. Il concerne en général ceux issus d’une section européenne d’allemand en France ou d’une classe bilingue de français en Allemagne. Ils possèdent souvent un niveau de maîtrise satisfaisant de la langue du pays partenaire.

Le système s’appuie sur une collaboration entre les établissements français et allemands ; permettant ainsi durant la période de formation des échanges d’élèves ou encore un partenariat entre les enseignants.

Enseignement des disciplines

L’enseignement est pratiqué dans la langue du pays partenaire pour certaines disciplines : langue et littérature (français en Allemagne et allemand en France), histoire et géographie en France et histoire et une autre matière de sciences sociales en Allemagne.

Cet enseignement dans la langue du voisin est dispensé à hauteur d’environ 9 heures par semaine au cours des 3 années de lycée, et au minimum durant les 2 années scolaires qui précèdent l’Abibac.

Les cours sont dispensés par des professeurs ayant la maîtrise linguistique nécessaire et les diplômes requis dans leur pays d’exercice, c’est-à-dire le CAPES ou l’agrégation dans l’hexagone, et le premier et deuxième Staatsexamen Outre-Rhin.

L’enseignement de ces matières s’appuie sur des programmes mis au point de manière conjointe. Enfin, cette formation est observée et suivie des autorités compétentes du pays partenaire.



Déroulement des épreuves en français et en allemand

Dans les lycées en France et les établissements français en Allemagne ayant une section Abibac, les élèves passent : en français les épreuves liées à leur série et comptabilisées uniquement pour le baccalauréat et en allemand les épreuves particulières qui comptent à la fois pour le baccalauréat et pour l’Abitur, c’est-à-dire l’histoire-géographie (à l’écrit) et allemand (à l’écrit et à l’oral).
Les élèves ayant réussi ces épreuves décrochent le diplôme du baccalauréat, mais aussi une attestation de succès à l’Abitur. Ce document est fourni par les autorités compétentes du Land de leur lycée partenaire.

Dans les lycées en Allemagne et les établissements allemands en France, les élèves passent dans la langue de Goethe les épreuves comptabilisées pour l’Abitur et en français les épreuves particulières qui comptent à la fois pour l’Abitur et pour le baccalauréat : histoire ou une autre discipline de sciences sociales (à l’écrit) et français (à l’écrit et à l’oral). Les lycéens réussissant ces épreuves décrochent leur diplôme d’Abitur, mais aussi une attestation de succès au baccalauréat français. Ce document est délivré par le rectorat du lycée partenaire.

Correction conjointe des épreuves

Depuis 2008, selon les termes du nouvel accord administratif paraphé par les ministres en charge de l’éducation le 11 mai 2006 : les épreuves spécifiques écrites seront en général corrigées par des enseignants issus du pays dans lequel les épreuves se sont déroulées.

Les épreuves orales sont notées par un jury dirigé par un membre du pays partenaire. Ce jury arrête définitivement les notes (écrites et orales) permettant de décrocher le diplôme du pays partenaire.