Passées À venir

Porter des gants en moto est obligatoire depuis le 20 novembre 2016

Motards : depuis le 20 novembre 2016 vous êtes dans l'obligation de porter des gants lorsque vous circulez en moto. Découvrez ici les modèles de gants homologués ainsi que les sanctions que vous encourez en cas non-respect de cette obligation
Sommaire

En tant que motard, vous êtes dans l'obligation de porter certains équipements de protection individuelle, et ce, pour garantir votre propre sécurité. Depuis plus de 40 ans, la réglementation rend le port du casque obligatoire. Depuis le 1er janvier 2016, le gilet jaune est également exigé. Celui-ci ne doit pas nécessairement être porté durant la conduite, mais devra impérativement être mis en cas d'arrêt d'urgence. Puis, un nouvel équipement vient compléter la panoplie du motard : les gants, dont le port est rendu obligatoire depuis le 20 novembre 2016. Nous faisons ici un point sur cette mesure.

Porter des gants en moto est obligatoire depuis le 20 novembre 2016





Les véhicules et les personnes concernés par l'obligation de porter des gants

Depuis le 20 novembre 2016 les conducteurs, mais également les passagers de cyclomoteurs, motocyclettes, tricycles et quadricycles à moteur ont l'obligation de porter des gants.

Ne sont pas concernés par cette mesure, les véhicules disposant à la fois de ceintures de sécurité et de portières.

L'obligation de porter des gants homologués

Désormais, les conducteurs et les passagers d'un engin motorisé à deux, trois ou quatre roues, doivent être équipés de gants homologués répondant aux normes européennes. Ces équipements sont testés et garantissent une résistance à l'abrasion, aux frottements, aux déchirements ou encore aux coupures en cas d'accident.

Les gants certifiés sont obligatoirement marqués par le logo « CE ». Ils peuvent être accompagnés ou non d'un pictogramme de motocycliste comportant une mention KP (« knuckle protectors » ou « protection des jointures ») de niveau 1 ou de niveau 2.

On distingue en effet deux niveaux de protection.
Le niveau 1 correspond aux gants avec ou sans protection au niveau des articulations des doigts. Ils sont adaptés pour un usage en agglomération.
Le niveau 2 sont les gants qui disposent de protection au niveau des articulations des doigts et des poignets. Ils sont prévus pour une utilisation sur route et pour un usage intensif ou professionnel.

Ces équipements répondent ainsi à plusieurs critères tels que la sécurité, le confort ou encore l'ergonomie.

Les sanctions encourues en cas de non-port de gants en moto

Les conducteurs qui ne respecteraient pas cette obligation s'exposent une amende de troisième classe s'élevant à 68 € et à un retrait d'1 point sur leur permis de conduire. Ils disposent d'un délai de 45 jours pour régler leur contravention. Passé ce délai, l'amende est majorée à 180 €. À l'inverse, un paiement rapide sous 15 jours, permet de voir son amende minorée à 45 €.

Quant aux passagers qui ne porteraient pas de gants homologués, ils ne seront punis que d'une amende de 68 €. Aucun point ne leur sera retiré.

Par ailleurs, lorsque le passager est mineur, c'est le conducteur qui est tenu de payer la contravention. En revanche, il ne risque aucun retrait de point sur son permis de conduire.