Passées À venir

Ramasser du bois en forêt : est-ce autorisé ?

La période automnale est propice aux balades en forêt. Alors que l’hiver approche, il peut être tentant de ramasser du bois mort pour alimenter votre cheminée. Mais est-ce vraiment autorisé ?
Sommaire

En forêt, la cueillette est encadrée par des règles précises. Les promeneurs n’ont donc pas le droit de tout ramasser. L’Office national des forêts (ONF) rappelle, dans sa charte du promeneur, les bonnes pratiques à connaître pour respecter la loi et la forêt.

Ramasser du bois en forêt : est-ce autorisé ?



Avez-vous le droit de ramasser du bois en forêt ?

Contre toute attente, il est interdit de récupérer du bois mort en forêt. Que ce soit pour vous chauffer ou pour un autre usage, vous n’avez donc pas le droit de le ramasser. Le bois mort sur le sol des forêts n’est pas là par hasard.

« Le bois mort en forêt n'est pas un signe de mauvais entretien. Bien au contraire, il est indispensable pour la biodiversité. Il en existe deux types : celui coupé par le forestier laissé au sol, et celui mort naturellement laissé sur pied », précise l’Office national des forêts (ONF). 25 % des espèces, animales et végétales, qui peuplent la forêt dépendent de la présence du bois mort.

Vous encourez une amende de 1 500 € pour avoir ramassé du bois, des branchages ou des feuilles mortes en forêt.

Ramasser du bois dans une forêt privée

En outre, certains bois sont en fait des propriétés privées. Les promeneurs n’ont pas le droit de s’y aventurer et encore moins de ramasser le bois mort qui jonche cette partie de la forêt. Vous ne serez pas sanctionné pénalement pour une balade dans un bois privé. En revanche, vous pourriez être accusé de vol pour avoir ramassé du bois. En effet selon l’article 547 du Code civil, il appartient au propriétaire. En conséquence, le prélèvement de bois mort dans une propriété privée est passible de 3 ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende, d’après l’article 311-2 du Code pénal. Prenez donc garde au panneau « Propriété privée » lors de vos promenades.

De même, le bois rangé sur le bord des chemins ne peut être récupéré. Il est la propriété des exploitants agricoles.

Pouvez-vous couper du bois en forêt ?

Le ramassage du bois n’est pas la seule pratique interdite. Les promeneurs ne sont pas non plus autorisés à couper du bois sans autorisation. « Dans les bois et forêts, la coupe ou l'enlèvement de bois qui n'ont pas 20 centimètres de tour, qu'ils aient été plantés ou non depuis moins de dix ans, est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 5e classe », soit une amende de 1 500 €, indique le Code forestier.

Comment récupérer du bois en forêt légalement ?

Il existe différentes solutions permettant de récupérer du bois légalement. Certains propriétaires le vendent aux particuliers sur place. Un stère de bois revient alors moins cher que dans le commerce.

Vous pouvez également couper du bois vous-même en échange du paiement d’une taxe. Cette pratique se nomme l’affouage et remonte au Moyen Âge. Grâce à elle, les particuliers ont la possibilité de prélever le bois nécessaire à leur chauffage. Régi par le Code forestier, l’affouage est encadré par l’ONF, qui marque les arbres pouvant être coupés, et la mairie.

Enfin, le propriétaire peut vous donner l’autorisation de ramasser du bois mort.




Quid du ramassage des champignons ?

La cueillette de champignons est autorisée dans les forêts publiques à condition toutefois de respecter certaines règles. Elle doit rester dans le cadre d’une consommation familiale. Il est donc interdit de revendre la récolte. Par ailleurs, les cueillettes excessives sont interdites, car elles peuvent menacer certaines espèces. Vous avez le droit de ramasser des champignons à raison de 5 L par personne et par jour, ce qui correspond environ à 5 kg.

Dans une forêt privée, il est une nouvelle fois nécessaire d’avoir l’accord du propriétaire.

Les promeneurs qui ramassent des champignons doivent être attentifs et prendre des précautions afin d’éviter les intoxications. Car toutes les espèces ne sont pas comestibles.