Passées À venir

Travailler au pair à l'étranger

Devenir jeune au pair : comment procéder pour profiter d'un échange culturel via un séjour au pair à l'étranger ? Les formalités à accomplir et les règles à respecter
Sommaire

Le séjour à l’étranger en tant qu’au pair s’adresse généralement à des jeunes de 17 à 30 ans, en bonne santé, ayant déjà des connaissances de base dans la langue du pays où ils souhaitent séjourner. La durée du séjour du jeune au pair peut varier d'un mois à un an. Parfois, il y a possibilité de prolonger le séjour d'un an, selon le pays de destination. Si le statut du jeune au pair est défini par un cadre légal et peut être sujet à l’établissement d’un contrat entre le jeune et la famille qui l’accueille, le séjour doit être considéré plutôt comme un échange culturel que comme un emploi à proprement parlé. Nous expliquons ici le "travail" de jeune au pair et les démarches administratives qu'il est nécessaire d'effectuer pour le devenir.

Travailler au pair à l'étranger



Qu'est-ce que le travail au pair ?

Partir en tant qu’au pair, c’est avoir l’opportunité d’apprendre une nouvelle langue ou de se perfectionner, de vivre comme un local et de découvrir une nouvelle culture, de créer des liens amicaux avec une famille qui, en l’échange de services du type garde d’enfants et/ou participation aux tâches ménagères quotidiennes, fournira l’hébergement. En général, une chambre individuelle au sein de la maison familiale et les repas partagés au quotidien avec la famille.

Au pair au sein de l'Union européenne : les règles à connaître

Selon les pays, les conditions de travail et d’accueil du jeune au pair peuvent varier. Certains pays de l’UE comme l’Allemagne, la Norvège, l’Espagne, la France, l’Italie et le Danemark ont signés un Accord Européen sur le Placement au Pair.

Cet accord stipule qu’un accord écrit reprenant les droits et les devoirs du jeune au pair devra être établi avec la famille d’accueil, si possible avant le départ du jeune de son pays, au plus tard une semaine après l’arrivée de celui-ci au sein de sa famille d’accueil. Cet accord doit être accompagné d’un certificat médical attestant de la bonne santé du jeune au pair.

Les règles du travail au pair dans les pays hors UE

Même s’il n’est pas nécessaire de conclure un accord écrit engageant les deux parties, il est préférable de le faire, de bien communiquer avec la famille d’accueil et de vérifier que les attentes de la famille en terme de participation aux tâches ménagères, et de garde d’enfants sont en adéquation avec ce que l’on attend en général d’un jeune au pair. Hors d’Europe, le jeune français au pair aura généralement besoin de détenir un visa.



Les services du jeune au pair dans sa famille d'accueil

Le jeune au pair peut apporter son aide pour garder, surveiller et encadrer les enfants de la famille. Mais également, participer aux tâches quotidiennes (ménage, menus travaux). Cela à raison de 5h par jour en moyenne, environ 30h par semaine, avec un jour de repos obligatoire. Le jeune au pair, lorsqu’il n’est pas dans sa famille, peut prendre des cours de langue au sein d’un organisme de formation ou d’un établissement scolaire. Il est parfois possible que le montant des cours soit pris en charge par la famille d’accueil.

En échange, la famille d’accueil lui fournit une chambre individuelle au sein de la maison familiale, et les repas, qui sont pris en commun. Le jeune au pair reçoit de l’argent de poche en échange de ses services, dont le montant varie selon le pays et le nombre d’heures de services rendus. L’hébergement et la nourriture sont garantis, même dans le cas où le jeune au pair tomberait malade. La famille d’accueil se doit d’aménager les horaires de garde d’enfants en fonction des horaires de cours du jeune au pair.

Trouver une famille d'accueil

On peut faire appel à de nombreuses agences spécialisées dans le placement de jeunes au pair à l’étranger qui assureront un suivi du séjour et qui aideront dans les démarches administratives (par exemple s’il y a besoin d’un visa, accord écrit des deux parties), ou utiliser des sites web de recherche de famille d’accueil qui sont en général gratuits, mais où on doit assumer seul les démarches.

Avant de partir dans un pays quel qu’il soit, il est nécessaire de vérifier la législation en vigueur concernant le séjour des étrangers. Pour les pays hors UE, un visa est souvent nécessaire, les modalités et durée d’obtention de celui-ci sont très variables, ainsi que la durée maximum de séjour autorisée. Vous trouverez ces renseignements en contactant les ambassades des pays concernés ou en visitant leur site web.

Le cas particulier des USA

Pour partir au pair aux USA, il sera obligatoire de faire appel à un organisme autorisé par le gouvernement américain, sans lequel la demande de visa ne pourra pas aboutir. Ici, vous trouverez la liste des organismes agréés.

La couverture médicale du jeune au pair à l’étranger

Dans un pays de l’Union européenne, le jeune au pair aura accès aux soins comme les résidents du pays. Il est toutefois conseillé de faire une demande de carte européenne d’assurance maladie avant départ pour pouvoir profiter de soins médicaux sans avoir à avancer de l’argent.

Pour les pays hors UE, il sera nécessaire de contracter une assurance voyage qui sera aux frais du jeune au pair.