Passées À venir

400 radars tourelles en cours d'installation

Environ 75 % du parc de radars en France a été rendu inutilisable ces derniers mois durant la « crise des gilets jaunes » selon le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Pour les remplacer, le gouvernement a opté pour des radars tourelles, plus performants et capables de repérer non seulement les excès de vitesse, mais aussi d’autres infractions.
Sommaire

Ils portent le nom de Mesta Fusion 2. Dotés d’une technologie dernier cri et montés sur un pied « tourelle » de 2 m de haut, 400 de ces radars « nouvelle génération » sont actuellement en cours de déploiement sur tout le territoire. Quelles sont leurs caractéristiques ?

400 radars tourelles en cours d’installation


Des radars multifonctions

Le radar tourelle est perché sur des mâts de quatre mètres. Il s’agit d’un pied en métal blanc surmonté d’une cabine noir et blanche. Il peut surveiller jusqu’à 126 véhicules sur cinq voies de circulation bidirectionnelles sur plus de 100 mètres grâce à sa caméra 36 millions de pixels.

Ces radars sont capables non seulement de contrôler la vitesse des véhicules, mais aussi :

  • le franchissement des feux rouges
  • le non-respect des distances de sécurité
  • le franchissement d’une ligne continue
  • repérer un conducteur qui téléphone au volant ou qui ne porte pas sa ceinture de sécurité.

Toutefois, ils n’ont pas encore été homologués par le Laboratoire national de métrologie et d’essais pour autre chose que le contrôle de vitesse et le franchissement des feux.

Certains radars seront des leurres

Sur les 6 000 tourelles que le gouvernement prévoit d’implanter d’ici 2020, seulement 1 200 devraient être équipés de caméras dans leur cabine.

Les autres seront en fait des leurres destinés à inciter les automobilistes à respecter le Code de la route. Attention toutefois, car la caméra est conçue pour être déplaçable d’une cabine à l’autre.

Entre 200 et 400 radars tourelles déployés d’ici la fin de l’année

Selon le délégué interministériel à la Sécurité routière Emmanuel Barbe interrogé par Le Parisien, le déploiement des nouveaux radars a pris un peu de retard, mais on devrait en voir apparaitre entre 200 et 400 d’ici la fin de l’année 2019.

Il précise toutefois « qu’il y a urgence. Ce n’est pas un hasard si, alors qu’il y a des dégradations sans précédent, les chiffres de la mortalité sur les routes sont repartis à la hausse » a-t-il déclaré.

400 radars tourelles en cours d’installation