Passées À venir

À Bègles, la vitesse est désormais limitée à 30 km/h

Bègles, en Gironde, une commune de 27 000 habitants située près de Bordeaux vient de devenir la première commune à limiter la vitesse à 30 km/h sur l’intégralité de son réseau routier. Le point dans cet article.
Sommaire

La circulation des véhicules sur la commune de Bègles en Gironde est désormais limitée à 30 km/h. Quels sont les objectifs d’une telle mesure ?

À Bègles, la vitesse est désormais limitée à 30 km/h


Réduction de la vitesse maximale autorisée à 30 km/h dans la ville de Bègles

Dès ce lundi 8 juillet 2019, Bègles devient la première commune en France à limiter la vitesse à 30 km/h sur tout son réseau routier. Cette mesure n’est « pas une mesure anti-voiture, mais c’est pour remettre tout le monde à sa place » s’est défendu le maire Clément Rossignol Puech sur France Bleu.

Un communiqué de la mairie a par ailleurs précisé qu’« à Bègles, une bonne partie du territoire bénéficie déjà de zones 30 et de zones de rencontre ». « L’objectif est que les habitants se réapproprient l’espace public ».

Une mesure qui a des avantages

Réduire la vitesse à 30 km/h va permettre de réduire la distance de freinage d’urgence, d’améliorer en particulier la sécurité des piétons et des deux roues et de moins polluer. En effet, c’est également une mesure à caractère écologique, car en roulant moins vite, il y aura moins d’émissions de gaz d’échappement.

Cette mesure permet aussi de réduire les nuisances sonores liées à la circulation au grand plaisir des habitants.

    Contrer l’application de calcul d’itinéraire Waze

    Ce qui a aussi encouragé une telle mesure c’est l’application de calcul d’itinéraire routier Waze. Selon le maire EELV, elle « facilite le cheminement pour soi, mais vient saturer des petites rues résidentielles qui n’ont pas à supporter un trafic de transit pour lequel elles ne sont pas adaptées. Du coup, cette généralisation de la limitation à 30 pourrait rallonger de quelques secondes ou minutes le trajet à travers Bègles et faire passer les automobilistes ailleurs ».

    Le maire se défend de vouloir « pousser les voitures dans les autres communes », mais souhaite que la concentration du trafic routier se fasse sur des « voies structurantes » adaptées.

    Bègles a trouvé sa solution et le maire espère que cela servira d’exemple : « Peut-être que d’autres villes de la Métropole feront comme nous », a-t-il conclu.