Passées À venir

À Lille, une amende existe désormais pour ceux qui jettent leur mégot par terre

Depuis mardi 13 février 2018, les fumeurs-pollueurs sont sanctionnés à Lille. Qu’en est-il ?
Sommaire

La mairie de Lille souhaite lutter contre la pollution et les dépenses liées à la propreté dans la ville. Pendant que Bordeaux choisit la solution de la collecte et du recyclage des mégots, Lille choisit de sévèrement sanctionner ceux qui jettent leur fin de cigarette par terre. Le point sur cette annonce.

À Lille, une amende existe désormais pour ceux qui jettent leur mégot par terre



Les Lillois ont eu un an pour se préparer

« Depuis plus d’un an, nous sensibilisons le public à ce sujet, nous n’avons pas pris la population à défaut » a expliqué Sébastien Duhem, adjoint en charge de la propreté pour la Ville de Lille.

« On ne peut plus accepter ce type d’incivilité, ce n’est pas du détail. D’une part, c’est interdit par la loi, d’autre part une cigarette pollue 500 litres d’eau, ce qui est non négligeable en termes de santé publique, et enfin cela engendre un surcout important pour la Ville » a-t-il ajouté.

Une campagne d’affichage où l’on pouvait lire « Nous ramassons chaque année 18 tonnes de mégots. Un mégot par terre : 68 euros d’amende » a informé les citoyens depuis un certain temps sur les sanctions qui se préparaient.

Les policiers peuvent verbaliser le jet de mégot depuis le 13 février 2018

Il est dès à présent possible de recevoir une amende. « Si un policier municipal dans sa ronde tombe sur quelqu’un qui jette son mégot devant lui, il verbalisera », affirme M. Duhem.

En outre, sur le site de la Mairie, on peut lire : « En plus de gâcher le cadre de vie des Lillois, et de mettre à mal la beauté de notre ville, le mégot est également nuisible pour l’environnement. Ils contiennent des substances nocives qui se diffusent dans l’eau lorsqu’ils sont jetés dans le caniveau. Le traitement de l’eau devenue impropre à la consommation est alors couteux et difficile à réaliser pour la Ville ».

À Paris, l’amende pour incivilité de propreté publique, qui inclut le jet de mégot sur les trottoirs est déjà en vigueur depuis 2015.