Passées À venir

Comment connaître les indicateurs épidémiques de son département et sa commune ?

L’épidémie de Covid-19 progresse en France et le gouvernement diffuse sur toutes les ondes des indicateurs pour informer la population : taux de positivité, taux de dépistage ou encore taux d’incidence. Comment faire le tri et connaître ceux à proximité de son domicile ?
Sommaire

Le seconde vague frappe de plein fouet le pays, « plus dure et plus meurtrière que la première » selon l’avertissement du président de la République. Et les indicateurs tendent à le prouver. Publiés par Santé publique France, ils fournissent les chiffres clés de l’évolution de l’épidémie au plus près de chez vous.

Comment connaître les indicateurs épidémiques de son département et sa commune ?

Les différents indicateurs de l’épidémie et leur signification

Depuis le 21 octobre, Santé publique France met à disposition des Français des indicateurs épidémiques à une échelle locale, soit le taux de positivité, de dépistage ou d’incidence. Ils viennent compléter les autres indicateurs au niveau national, régional et départemental.

Le taux de positivité

Le taux de positivité représente le nombre de personnes dont le test est revenu positif. Il se calcule sur une semaine et s’exprime donc en pourcentage. Depuis le début du confinement, il ne cesse de progresser atteignant 19,5 % à l’échelle nationale le 11 novembre.

Le taux de dépistage

Le taux de dépistage, comme son nom l’indique, correspond au nombre de tests effectués au cours d’une semaine. Partout, les campagnes de dépistage se multiplient et ce sont près de deux millions de tests PCR qui sont réalisés chaque semaine dans un unique but : enrayer la propagation de l’épidémie.

Le taux d’incidence

Le taux d’incidence rapporte la quantité de tests positifs sur une population de 100 000 habitants. Il donne ainsi des informations sur le nombre de nouveaux cas. Le taux d’incidence au niveau national est lui aussi en hausse par rapport à la semaine précédente et atteint 497 cas pour 100 000 habitants. Évidemment, il fluctue d’un département à l’autre, et certains sont plus touchés notamment en Île-de-France, dans le département du Rhône ou de la Loire.

Des indicateurs épidémiques à plusieurs échelles

Surveiller et comprendre la dynamique de l’épidémie sont au cœur de la stratégie gouvernementale pour limiter la transmission du coronavirus. À cet effet, tous les résultats des laboratoires, de ville ou hospitaliers, sont récoltés et suivis.

Les indicateurs de sa commune

Les indicateurs épidémiques de sa commune sont consultables via le portail Géodes. Pour les trouver, il faut sélectionner « Covid-19 » dans la liste des pathologies proposées, puis « Données de laboratoires infra-départementales (SI-DEP). N’oubliez pas de changer le découpage géographique de la carte en optant pour le découpage par commune, auquel cas vous obtenez des indicateurs sur le département. Par ailleurs, Santé publique France souligne dans un communiqué de presse qu’« il est nécessaire d’interpréter et d’utiliser avec prudence ces indicateurs notamment lorsque la taille de la population est petite ».

À l’échelle de la région ou du département

Au niveau de la région et du département, la procédure pour trouver les indicateurs est similaire à celle décrite précédemment. En effet, ils sont disponibles sur Géodes en cochant cette fois « Données de laboratoires (SI-DEP) ». Outre ce portail, des points épidémiologiques régionaux sont mis en ligne sur le site Santé publique France. En plus des données, ces points apportent de plus amples informations sur la situation sanitaire et analysent l’évolution de l’épidémie.

Des indicateurs nationaux

En ce qui concerne les indicateurs nationaux, l’État effectue régulièrement un point de situation en divulguant des chiffres clés, dont le nombre de cas confirmés, le nombre de décès et d’hospitalisations. Sur son site, une carte interactive regroupe l’ensemble de ces informations. Pour fournir les données, il s’appuie sur les points épidémiologiques de Santé publique France. À l’heure actuelle, 1 865 538 cas confirmés et 42 535 décès ont été recensés en France : deux valeurs en constante augmentation.

Tous les indicateurs révèlent une circulation élevée du virus, justifiant le recours au confinement. Le gouvernement rappelle également l’importance des gestes barrières dans la lutte contre l’épidémie.