Passées À venir

Covid-19 : comment fonctionnera le pass sanitaire ?

Le pass sanitaire, évoqué depuis plusieurs mois déjà, fera bel et bien partie du quotidien des Français dès le début du mois de juin. En quoi consiste-t-il ? Dans quels lieux sera-t-il imposé ? Le point sur ce passeport vers la liberté.
Sommaire

Le calendrier du déconfinement est tombé. Et si la situation sanitaire ne se dégrade pas, les Français pourront de nouveau profiter des lieux culturels à compter du 19 mai, puis des restaurants, salles de sport et foires dès le 9 juin. Toutefois, ils n’échapperont pas au pass sanitaire, qui sera bientôt exigé pour accéder aux « lieux où se brassent les foules ».

Dans la nuit du mardi 11 au mercredi 12 mai, l’Assemblée nationale a voté en seconde délibération le projet de loi mentionnant la création du pass sanitaire.

Covid-19 : comment fonctionnera le pass sanitaire&nobreak&?

Un pass sanitaire intégré à l'application TousAntiCovid

Le pass sanitaire, « un sésame vers la liberté » ? C’est ce qu’affirme Cédric O, secrétaire d'État chargé du Numérique, sur Europe 1. En France, la situation sanitaire demeure fragile, malgré l’intensification de la vaccination. Pour permettre un retour à la normale, le gouvernement a décidé de miser sur le pass sanitaire. Comment va-t-il fonctionner ?

Concrètement, le pass sanitaire est un document, au format papier ou numérique, qui permet de justifier d’un test de dépistage négatif. Il peut également contenir une preuve de vaccination contre la Covid-19. Depuis le 19 avril, les résultats des tests PCR et antigéniques sont soit remis en main propre soit disponibles en version numérique sur la plateforme sidep.gouv.fr. Et depuis le 29 avril, il en est de même pour les certificats de vaccination. Sur cette plateforme, les résultats sont authentifiés avec un Datamatrix (une sorte de QR code), qu’il est possible de scanner depuis l’application TousAntiCovid. Le test négatif ou le certificat de vaccination est ensuite répertorié dans la nouvelle fonctionnalité : le carnet. Les Français pourront donc présenter leur pass sanitaire en version numérique via TousAntiCovid.

Par ailleurs, la France a déjà lancé l’expérimentation de TousAntiCovid Carnet sur les vols à destination de la Corse et vers l’outre-mer.

Dans quels lieux deviendra-t-il obligatoire ?

Emmanuel Macron a dévoilé un plan de réouverture en 4 étapes, qui s’étalera du 3 mai au 30 juin. Les salles de spectacles et stades seront autorisés à accueillir du public à partir du 19 mai, dans la limite de 800 personnes en intérieur et 1 000 en extérieur. Cette jauge passera à 5 000 le 9 juin. À cette date, le pass sanitaire devrait entrer en vigueur. Il serait « absurde de ne pas utiliser » un tel outil « dans les lieux où se brassent les foules », a précisé Emmanuel Macron dans son interview accordée à la presse quotidienne régionale. Il sera donc imposé pour se rendre dans un salon, une foire, assister à un concert ou un match.

Par ailleurs, son usage pourrait s’étendre le 30 juin, date marquant la levée des limites de jauges, et devenir la norme pour accéder à un évènement rassemblant plus de 1 000 personnes. Avant cela, le Parlement se saisira de la question et déterminera les modalités d’utilisation de ce pass.

Cinémas, restaurants… Pas de pass sanitaire pour les « lieux de la vie de tous les jours »

Le pass sanitaire ne semble toutefois pas envisagé « pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas, ou pour aller chez des amis ». Les Français n’auront donc pas besoin de présenter un test négatif pour se rendre dans un commerce ou tout autre endroit fréquenté régulièrement.