Passées À venir

La France actuellement touchée par une épidémie de bronchiolite

Chaque année, environ 400 000 bébés de moins de 2 ans contractent le virus de la bronchiolite. Cette maladie touche leurs alvéoles pulmonaires et provoque toux et difficultés à respirer. Au vu des seuils de contamination, la maladie est actuellement bien présente sur notre territoire. Comment protéger au mieux son enfant ?

La bronchiolite est une maladie de l’enfant généralement bénigne, mais qui provoque tout de même chaque année environ un tiers d’hospitalisations sur le nombre d’enfants venant consulter. En ce début décembre, le nombre de contaminations a atteint son seuil épidémique un peu partout en France (sauf en Corse). Un point sur la situation.

La France actuellement touchée par une épidémie de bronchiolite


Toute la France métropolitaine touchée par une épidémie de bronchiolite

Le bulletin hebdomadaire de Santé publique France du 5 décembre 2018 ne laisse aucune place au doute. Tous les départements de France métropolitaine (sauf la Corse) sont sous le coup d’une épidémie de bronchiolite, provoquant une hausse des hospitalisations de jeunes enfants de 31 % par rapport à la semaine dernière. Les symptômes peuvent prendre la forme d’un rhume qui se transforme en infection respiratoire avec difficultés à respirer, une toux, parfois fièvre et perte d’appétit voire des vomissements.

Selon les hôpitaux de Paris, l’épidémie est « particulièrement sévère cette année avec un pic, atteint depuis la fin de la semaine dernière, plus élevé que les années précédentes ». Mais pour Santé publique France, « la sévérité de l’épidémie n’est pas supérieure à celle des années antérieures ». On saura avec plus de précision, dans quelques semaines, une fois que les cas seront moins nombreux, si le pic épidémique a été dépassé cette année ou pas.

Comment protéger au mieux les enfants du virus ?

Tout d’abord, il faut savoir que le virus ne touche que les tout-petits, les enfants de moins de 2 ans, car leurs bronches ne sont pas encore capables d’éliminer le mucus qui se forme à l’intérieur et qui provoque toux et parfois une respiration sifflante.

« À partir de 2 ans, ils deviennent plus costauds. Leur organisme apprend alors à reconnaître le virus VRS [de la bronchiolite] et développe des défenses pour faire face. Comme pour les adultes, ce virus respiratoire ne provoque chez eux que de la toux ou une petite bronchite », a expliqué le Dr Sydney Sebban, pédiatre et coordinateur du Réseau bronchiolite Île-de-France au journal Le Parisien.

L’air que respire bébé va être très important pour éviter sa contamination. C’est pourquoi il est recommandé de bien aérer votre logement tous les jours, d’éviter l’accumulation de poussière ou de moisissure ou encore de ne jamais fumer en sa présence. Pensez également à bien vous laver les mains avant de manipuler votre enfant.

Si vous le pouvez, évitez de l’emmener avec vous dans des endroits confinés où les microbes pullulent en hiver comme dans les transports en commun ou les centres commerciaux.

Enfin, veillez également à laver régulièrement son doudou, ses vêtements et les objets avec lesquels il est en contact.

À quel moment doit-on emmener son enfant aux urgences ?

Rien que la semaine dernière, 1 172 nourrissons sur les 3 575 venus consultés en urgence ont dû être hospitalisés, ce qui représente près d’un tiers des consultations.

Plusieurs signes doivent vous alerter et vous pousser à aller consulter. C’est notamment le cas si votre bébé pleure tout le temps et n’arrive pas à dormir, ou au contraire s’il dort énormément. Il en est de même s’il a perdu l’appétit (qu’il prend moins de la moitié de ses biberons au moins 3 repas à la suite) ou s’il vomit systématiquement ses repas.

Consultez aussi rapidement si votre bébé est âgé de moins de 6 semaines, s’il est né prématuré et a toujours moins de 3 mois ou s’il a une maladie cardiaque ou respiratoire diagnostiquée qui pourrait engendrer des complications.