Passées À venir

La SNCF annonce que les premiers trains sans conducteur arriveront d'ici 5 ans

Malgré les vives critiques essuyées ces derniers mois, la SNCF tient à rester à la pointe de l’innovation et vient d’annoncer l’arrivée progressive de trains autonomes à partir de 2023. Qu’en est-il ?

Pour tendre vers toujours plus de régularité des trains et de fluidité sur le réseau ferroviaire, la SNCF a annoncé mercredi 12 septembre 2018 son ambition de faire rouler des trains sans conducteurs, entièrement autonomes, dans un avenir proche. Un point sur cette information.

La SNCF annonce que les premiers trains sans conducteur arriveront d’ici 5 ans


Des entreprises expertes collaborent pour mener à bien ces projets de trains autonomes

Depuis janvier 2018, deux consortiums d’entreprises ont été créés pour travailler parallèlement au développement de deux grands projets sous l’égide de la SNCF et de Railenium, l’institut de recherche technologique de la filière ferroviaire.

Alstom, acteur majeur du ferroviaire en France, collaborera avec des spécialistes en ingénierie d’Altran, des experts en signalisation d’Ansaldo STS pour mener à bien le développement d’un train de marchandises entièrement autonome pour le FRET SNCF. C’est la filiale d’Airbus Apsys qui s’occupera de l’aspect cybersécurité.

En parallèle, un autre groupement d’entreprises est chargé de développer des trains de voyageurs autonomes, un travail collaboratif ambitieux du constructeur Bombardier (Canada) qui a déjà fabriqué des trains pour la SNCF, de l’entreprise allemande Bosch, de SpirOps, le spécialiste en Intelligence Artificielle et de Thales.

« Avec le train autonome, tous les trains circuleront de manière harmonisée et à la même vitesse, et l’exploitation ferroviaire gagnera en fluidité. Et plus de fluidité, c’est une meilleure régularité et une plus grande ponctualité des trains » que nous promet Guillaume Pépy, le PDG de la SNCF.

« Après l’électrification et la grande vitesse, le train autonome est notre prochaine révolution, selon Luc Laroche, qui dirige ce projet au sein de la SNCF. L’idée n’est pas de nous passer de conducteurs, mais de faire rouler, grâce aux automatismes, plus de rames sur nos infrastructures les plus sollicitées et de fluidifier les circulations, en harmonisant la vitesse de chaque convoi. Le tout, en améliorant encore la sécurité. »

Les premiers trains sans conducteur n’arriveront pas avant 2025

« On va monter par paliers successifs (…) jusqu’au plus extrême niveau d’automatisation où il n’y a plus de présence humaine à bord », a expliqué Pierre Izard à l’AFP. Le directeur général délégué chargé des technologies ferroviaires à la SNCF a ajouté qu’ils verraient « les applications potentielles arriver progressivement ».

Le train de fret commandé à distance pour des dessertes terminales de silo ou de carrière, c’est envisageable pour 2021. On pourrait voir arriver les premiers prototypes de train FRET et de Trains Express Régionaux sans conducteurs en 2023.

Prendre un TGV où il n’y aura pas de conducteur, ce n’est pas encore pour demain, mais il se risque tout de même à pronostiquer qu’« industriellement, la porte s’ouvrira pour des trains autonomes à partir de 2025 ».