Passées À venir

La taxe d'habitation pour les locataires : qui doit payer ?

Certains locataires peuvent être exonérés de taxe d’habitation pour leur résidence principale. Découvrez ici qui est concerné et dans quel cas
Sommaire

Que vous soyez locataire de votre logement ou occupant à titre gratuit, vous devez au plus tard le 20 novembre 2017 vous acquitter, en ligne, de la taxe d’habitation. Son montant varie selon les situations et le prix estimé du bien à la location dans votre région. Il concerne l’habitation principale (et secondaire dans certains cas) meublée ou non, et les locaux de type dépendances ou garages. Dans certains cas, vous n'y êtes pas soumis.

La taxe d’habitation pour les locataires : qui doit payer ?



Vous avez quitté votre location au cours de l’année

Dès lors que vous occupez un logement au 1er janvier de l'année en cours, vous êtes redevable de la taxe d’habitation complète, et ce, même si vous quittez les lieux 2 mois plus tard.

À l’inverse, aucune taxe ne vous sera réclamée dans vos nouveaux locaux durant les 10 mois suivants, c'est-à-dire jusqu’au 1er janvier 2018. Charge donc au propriétaire d’être vigilant quant au paiement de cet impôt par son locataire sortant, au risque de devoir s’en acquitter lui-même dans certains cas.

Vous êtes étudiant

Seuls les étudiants vivant en résidence universitaire gérée par le CROUS (ou certaines résidences étudiantes assimilées) et ceux en contrat de location ou de sous-location chez l’habitant sont exemptés du paiement de la redevance.

Pour tout autre type de location, vous êtes assujetti à la taxe d’habitation. Toutefois, en raison de ressources souvent faibles, quand vous déclarez des revenus propres, votre imposition tient automatiquement compte d’allègements (si vous ne dépassez pas certains plafonds).

Lorsque vous êtes rattaché au foyer fiscal de vos parents, vous pouvez également formuler une demande d’allègement (ce n’est pas automatique) au service de rattachement en fournissant l’avis d’imposition de vos parents.

Vous louez un logement meublé

Votre lieu de vie principal est un logement meublé, vous devez payer la taxe d’habitation. En revanche, si vous avez recours à ce type de location sur un bail de courte durée (saisonnier par exemple), vous n’avez pas à vous affranchir de cet impôt.



Vous êtes colocataire

Vous êtes plusieurs à cohabiter, et vous souhaitez vous partager le paiement de la taxe d'habitation : sachez que votre arrangement personnel ne concerne pas l’administration fiscale qui ne réclame la taxe qu’à l’un d’entre vous (à deux au maximum).

En cas de départ d’un des membres dans l’année en cours, la responsabilité du paiement ne repose alors que sur la ou les personnes désignées.