Passées À venir

Le montant des primes en faveur des soignants et des familles modestes dévoilé

Le chef de l’État avait annoncé des primes pour les soignants et les familles modestes. Leur montant vient d’être dévoilé. Faisons le point.
Sommaire

Emmanuel Macron avait promis une prime en faveur des soignants et des familles modestes. S’il n’en avait pas annoncé les montants, ceux-ci viennent d’être dévoilés par le Premier ministre, Édouard Philippe. Décryptage.

Le montant des primes en faveur des soignants et des familles modestes dévoilé


Des primes pour les soignants et la majoration de leurs heures supplémentaires

Une prime exceptionnelle de 1 500 € sera versée aux soignants ayant été en première ligne face au Covid-19. Cela concerne le personnel des services de santé gérant la crise dans les départements les plus touchés, mais également, le personnel des services ayant accueilli des patients atteints dans les départements les moins touchés.

Les autres bénéficieront d’une prime de 500 €. Édouard Philippe a précisé que ces primes seraient « nettes de tout », c’est-à-dire non imposables et exemptées de charges.

En parallèle, tous les membres du personnel de santé verront leurs heures supplémentaires majorées de 50 %, soit plus de 600 € par agent en moyenne. Cette majoration ne sera pas non plus imposable ni soumise aux diverses charges.

En cumulant la prime et la majoration, le personnel du secteur médical devrait donc percevoir entre 1 000 € et 2 000 € en plus. Cette mesure engendrera un coût total de 1,3 milliard d’euros à l’État.

Dans un second temps, une prime devrait également être distribuée au personnel des EHPAD et du secteur médico-social, sans plus de précisions pour l’heure.

Une prime en faveur des ménages les plus démunis

En réponse aux appels des associations de lutte contre la pauvreté, une « aide d’urgence » sera versée le 15 mai prochain aux familles les plus modestes. Sont concernés les bénéficiaires du RSA ou de l’ASS (Allocation de solidarité spécifique). Elle s’élèvera à 150 €, auxquels s’ajouteront 100 € par enfant à charge.

Les familles qui ne sont pas dans ce cas, mais qui perçoivent néanmoins les aides au logement, se verront attribuer une prime de 100 € par enfant à charge.

En tout, selon Édouard Philippe, pas moins de 4 millions de foyers seront concernés.

Le versement de cette aide « sera automatique, sans qu’aucune démarche ne soit nécessaire ». Cette mesure, quant à elle, coûtera environ 1 milliard d’euros à l’État.