Passées À venir

Le plafond journalier des tickets restaurant passe à 38 € jusqu'au 31 décembre 2020

Pour soutenir les restaurateurs très impactés par la crise du Covid-19, le gouvernement a décidé de permettre aux Français d’utiliser leurs tickets restaurant jusqu’à 38 € par jour au sein de leurs établissements. Explications.
Sommaire

Afin d’inciter les Français à ressortir manger à l’extérieur et ainsi soutenir les restaurateurs, il est désormais possible de dépenser jusqu’à 38 euros par jour en tickets restaurants. Décryptage.

Le plafond journalier des tickets restaurant passe à 38 € jusqu'au 31 décembre 2020


Le déplafonnement des tickets restaurant

Durant le confinement, il était question de déplafonner le paiement des achats par tickets restaurant à hauteur de 95 euros par semaine. Il faut dire que plus d’un milliard d’euros de titres de paiement n’ont pas pu être utilisés. Finalement, cette mesure a été abandonnée par le gouvernement.

Cependant, afin d’aider les restaurateurs à remplir de nouveau leurs salles après l’épidémie du Covid-19, l’État a publié un décret déplafonnant le montant des tickets restaurant au double du montant actuellement en vigueur.

Déjà annoncée pour le 2 juin dernier, cette mesure a finalement pris du retard dans son exécution, faute d’examen du texte par le Conseil d’État.

Mais à compter de ce vendredi 12 juin, il est finalement possible de payer jusqu’à 38 euros par jour en tickets restaurant, au lieu de 19 euros. Cela concerne les dépenses réalisées au sein des restaurants traditionnels, des brasseries et hôtels proposant un service de restauration, des restaurants en self-service et des fast-foods.

Un déplafonnement sur une durée impartie

Ces dépenses peuvent être réalisées indifféremment la semaine, les week-ends et les jours fériés.

Néanmoins, le déplafonnement prendra fin au 31 décembre prochain, date à laquelle le montant devrait revenir à la normale, soit à 19 euros.

Cette décision ne satisfait que partiellement les professionnels, car les frais ponctionnés aux restaurateurs pour l’acceptation des paiements par tickets restaurant risquent également d’augmenter.