Passées À venir

Les modalités du système de garde d'enfants pour le personnel de santé pendant l'épidémie de Coronavirus

Le gouvernement avait annoncé la mise en place d’un système de garde d’enfants pour le personnel de santé français. Voici le détail de sa mise en place.
Sommaire

Emmanuel Macron avait demandé au personnel de santé d’être opérationnel, mais nombre d’entre eux sont parents. Avec la fermeture des établissements scolaires, le président de la République avait promis un système de garde spécifique pour les enfants des personnes en première ligne. Voici de quoi il s’agit.

Les modalités du système de garde d'enfants pour le personnel de santé pendant l'épidémie de Coronavirus


Les enfants du personnel de santé continueront d’aller à l’école

Emmanuel Macron avait promis un système de garde pour les parents travaillant dans le domaine de la santé, suite à la fermeture des établissements scolaires. C’est dans un communiqué paru le 14 mars que le ministère de la Santé en a indiqué les grandes lignes et sa mise en place région par région.

Les établissements dans lesquels les enfants sont normalement scolarisés seront donc ouverts pour les accueillir dès ce lundi 16 mars au matin. Chaque recteur est cependant libre d’adapter le dispositif comme il l’entend. Les élèves seront regroupés par classe de 8 à 10 enfants maximum.

Dans les crèches, pour les plus jeunes enfants, l’organisation sera quelque peu différente, puisque chaque département aura le loisir d’organiser lui-même l’accueil des enfants de moins de 3 ans. Les crèches hospitalières adopteront un fonctionnement « classique ».

Quels sont les parents concernés par ce dispositif ?

Cette garde d’enfants exceptionnelle s’adresse uniquement aux membres du personnel de santé ayant des enfants de moins de 16 ans et travaillant dans :

  • Les hôpitaux ou cliniques
  • Les SSR (Soins de suite et de réadaptation)
  • Les services HAD (Hospitalisation à domicile)
  • Les centres de santé

La mesure concerne aussi les professions en première ligne, c’est-à-dire, les :

  • Médecins
  • Infirmiers
  • Aides-soignants
  • Sages-femmes
  • Auxiliaires de vie pour personnes âgées ou handicapées
  • Transporteurs sanitaires
  • Biologistes
  • Pharmaciens

Les employés des établissements médico-sociaux pour personnes handicapées ou âgées (EHPAD, USLD, IME, MAS, FAM, SSIAD, foyers d’autonomie…) sont également concernés.

Le personnel chargé de la gestion de l’épidémie dans les ARS (Agences régionales de santé), les préfectures et l’équipe nationale de gestion de la crise peuvent aussi déposer leurs enfants dans leur école respective.

Faut-il faire des démarches pour y prétendre ?

Afin que l’enfant soit accepté, la présentation de la carte professionnelle de santé sera obligatoire.

À défaut, une fiche de paie pourra faire office de preuve. Les personnes travaillant dans les agences régionales de santé devront présenter une attestation réalisée par l’organisme.