Passées À venir

Les solutions de garde d'enfants après l'école

La question de la garde des enfants après l’école revient dans de nombreuses familles. Comment trouver la solution la plus adéquate ?
Sommaire

Pour les parents, la rentrée scolaire rime avec nouveaux plannings, fournitures scolaires, organisation et disponibilité. À ce propos, vous ne serez peut-être pas libre d’aller chercher votre enfant en milieu d’après-midi, dès la fin des cours. Voici donc un tour d’horizon des solutions d’accueil et de garde disponibles.

Les solutions de garde d'enfants après l'école



Accueil dans l’établissement scolaire

Tous les établissements scolaires proposent les accueils de loisirs périscolaires, ouverts aux enfants de 3 ans à 17 ans. Les horaires peuvent varier d’un établissement à l’autre. Ils sont organisés par l’école ou par une association locale. Les équipes sont composées d’enseignants, d’Atsem, d’animateurs et/ou de coordinateurs/vacataires. Les tarifs de l’accueil périscolaire sont parfois gratuits, sinon forfaitaires ou calculés en fonction du quotient familial. Si vous disposez d’un comité d’entreprise (CE), pensez à le consulter. Certains CE proposent une aide financière.

L’accueil périscolaire du soir

Le temps d’accueil du soir est généralement réparti en deux sessions : la première partie pour se détendre et goûter et la deuxième dévolue aux activités ludiques, sportives et éducatives et ce jusqu’à votre arrivée. À partir du primaire et jusqu’au CM2, des études surveillées ou aides aux devoirs sont proposées. Basées sur le volontariat, elles sont ouvertes sur inscription.

Sur la même base, le collège dispose d’un temps dédié pour les devoirs. « Devoirs Faits » intervient après les heures de classe. Professeurs, conseillers principaux d’éducation, assistants d’éducation ou encore volontaires d’associations ou du service civique encadrent les enfants. Pendant ce temps d’étude, ils s’assurent de l’assimilation et de la compréhension des connaissances vues en cours. Ce dispositif est gratuit.

Les CLAS (contrat local d’accompagnement à la scolarité), quant à eux, s’adressent aux élèves du CP à la terminale. Un adulte va accompagner l’élève dans sa scolarité, pour les devoirs, mais aussi en l’aidant à élargir ses centres d’intérêt. Ces initiatives, gratuites, visent à réduire les inégalités.

Accueil chez une assistante maternelle

Autre solution d’accueil pour les enfants jusqu’à 6 ans : l’assistante maternelle. Elle passe le chercher à la sortie des classes, puis le garde chez elle jusqu’à votre arrivée. S’il s’agit d’une continuité d’accueil chez la nounou, le périscolaire sera plus rassurant pour l’enfant, car il connaît déjà l’environnement et les habitudes. Vérifiez cependant que l’assistante maternelle aura suffisamment de temps à lui consacrer pour l’aide aux devoirs.




La garde à domicile

L’intérêt d’une garde à domicile est la totale liberté d’action. La nounou va gérer le planning du ou des enfants, prévoir les activités (sport, musique, sorties) et assurer le suivi des devoirs. Et pourquoi ne pas choisir une assistante bilingue qui fera découvrir une nouvelle langue à votre enfant. Pour l’enfant c’est le confort d’être chez lui et pour vous : facilité, fiabilité et confiance.

Il est clair que le choix d’une garde à domicile est le plus onéreux. Pour réduire les frais, envisagez aussi la garde partagée avec une autre famille. Parmi les autres alternative, on retrouve le stagiaire aide familial étranger ou un jeune au pair.

Quel que soit votre choix de l’accueil, contactez la CAF, car, sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier du complément libre choix de mode de garde (CMG). Le crédit d’impôt concerne, quant à lui, l’emploi d’un salarié à domicile. Et pour le parent isolé ou au chômage, consultez l’aide à la garde d’enfants (AGEPI).