Passées À venir

Mars Bleu : une campagne pour promouvoir le dépistage précoce du cancer colorectal

Une campagne de prévention de l’Institut National du Cancer appelée « Mars Bleu » est actuellement diffusée dans les médias pour encourager les gens à effectuer un dépistage précoce du cancer colorectal.
Sommaire

Le cancer colorectal est le 2e cancer le plus meurtrier en France. 45 000 nouveaux cas par an sont diagnostiqués, et 18 000 personnes en meurent chaque année. Pourtant, s’il est détecté rapidement, le taux de survie est de 90 %, contre 13 % une fois qu’il se trouve au stade métastatique. D’où l’importance d’effectuer un dépistage tous les 2 ans.

Mars Bleu : une campagne pour promouvoir le dépistage précoce du cancer colorectal



Seulement 33 % de la population à risque a fait un dépistage en 2016-2017

16,5 millions de personnes sont concernées par ce test de dépistage qui est, idéalement, à effectuer tous les 2 ans après 50 ans. Une des raisons pour lesquelles les personnes touchées par ce cancer se font dépister et diagnostiquer tardivement est que cette maladie peut se développer pendant très longtemps sans que le patient en perçoive les symptômes.

Aux premiers stades du cancer colorectal, une tumeur, appelée polype, apparait sur la paroi interne du côlon et du rectum. Ce polype grossit lentement et peut se transformer en cancer. Ce processus peut durer une dizaine d’années, et se développe souvent sans symptôme ou presque (fatigue, douleurs abdominales, troubles digestifs et saignements dans les selles comptent parmi les symptômes les plus fréquents).

« Détecté tôt, il se guérit dans 9 cas sur 10 », rappelle l’Institut national du cancer afin d’encourager les gens à recourir au dépistage.

« Mars Bleu » pour encourager les actions de prévention

Symbolisée par un bracelet bleu représentant l’engagement et le soutien au dépistage et aux malades, cette campagne a pour objectif de sensibiliser le public à ce problème majeur de santé publique. L’Institut national du cancer (INCa) a fait de la prévention du cancer colorectal une de ses priorités pour 2018 et a ainsi mis en place une campagne de communication à la télévision et sur internet avec pour slogan : « Le cancer colorectal, le dépister à temps peut vous sauver la vie » qui est diffusée durant tout le mois de mars.

Les nouveaux kits de dépistage sont très efficaces

Le nouveau test immunologique (OC-sensor), utilisé depuis avril 2015 est d’une grande efficacité. En effet, il a permis de détecter 39 % de personnes souffrant de lésions néoplasiques avancées (adénomes avancés et cancers)... Contre 23 % avec l’ancien test Gaïac (Hémoccult), ce qui représente 2,4 fois plus que l’ancien.

Grâce au nouveau test, les cancers sont aussi détectés plus tôt, puisqu’il a repéré 46,5 % de cancers au stade 1 contre 38 % pour son prédécesseur.



Comment effectuer le test de dépistage du cancer colorectal ?

Le dépistage est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, sans avance de frais, pour les 17 millions de femmes et d’hommes en France âgés de 50 à 74 ans.

La première étape pour effectuer le test est de prendre rendez-vous chez votre médecin généraliste qui déterminera avec vous si vous faites partie de la population à risque. Si oui, il vous fournira un kit de dépistage qui consiste en une analyse de selles que vous effectuerez chez vous, avant de l’envoyer dans un laboratoire pour analyse. Pensez-y, ce test peut vous sauver la vie.