Difficiles à voir à l’œil nu, on détecte souvent les poux par les démangeaisons qu’ils entrainent au niveau du cuir chevelu. Si un examen mèche par mèche, est souvent nécessaire pour confirmer la présence de ces parasites, que fait-on ensuite pour s’en débarrasser ? Les produits antipoux sont-ils efficaces ? Quels sont les traitements qui fonctionnent ?

Produits antipoux : les traitements vendus sur le marché sont-ils efficaces ?


En se basant sur un test réalisé en 2015 par un laboratoire spécialisé de l’université François-Rabelais de Tours, l’association Familles Rurales a dénoncé lundi 12 mars 2018, le prix élevé des produits antipoux pour une efficacité très relative. Qu’en est-il ?

Produits antipoux : les traitements vendus sur le marché sont-ils efficaces ?

2/3 des antipoux vendus ne sont pas efficaces à 100 %

« Alors que la plupart des produits mis sur le marché garanti une efficacité à 100 % sur poux et lentes, seul 1/3 d’entre eux induit l’effet escompté, à savoir l’éradication du parasite et de ses œufs » assure l’association dans son communiqué.

Il existe 3 grandes catégories de produits : les insecticides (le traitement coute 14 euros en moyenne), les lotions ou shampoings asphyxiants (11 euros en moyenne) et les huiles essentielles (7 euros en moyenne).

Les traitements asphyxiants sont plus efficaces

Selon l’étude tourangelle, les traitements les plus efficaces sont les produits asphyxiants. Familles Rurales précise qu’ils sont « aussi efficaces que les insecticides, ils sont à la fois moins toxiques, moins polluants et moins chers » avec des traitements qui coutent 9 euros en moyenne pour les shampoings et 11,50 pour les lotions.

Les parents sont généralement prêts à tout pour débarrasser les têtes de leurs enfants de ces affreux parasites... et ne regardent pas forcément à la dépense.

Attention toutefois aux écarts de prix considérables observés chez les différents vendeurs (pharmacie, supermarchés, internet) où le tarif peut varier de  « 5,49 à 25,90 euros pour les lotions et 4,50 à 19,95 euros pour les shampoings ».

Si vous hésitez entre shampoing et lotion, privilégiez la lotion à utiliser sur cheveux secs pour une plus grande efficacité (le produit ne sera pas dilué et donc une plus forte concentration de principes actifs).

Le peigne à poux est indispensable

En complément du traitement, il est fortement conseillé de peigner les cheveux des enfants avec un peigne à dents très serrées — communément appelé peigne à poux — pour retirer correctement un maximum de poux et de lentes.

Les traitements naturels

Familles Rurales estime que les huiles essentielles seraient un traitement plus préventif que curatif. Pour les adeptes des méthodes naturelles, il existe plusieurs huiles essentielles pour prévenir en cas d’invasion de poux à l’école ou de s’en débarrasser lorsque la tête de votre bambin (ou la vôtre !) est colonisée.

En préventif, quelques gouttes d’huile essentielle de Lavandin super (pure ou ajoutée à un shampoing), seront un bon répulsif antipoux. Attacher les cheveux longs, éviter les échanges de bonnets, de brosses à cheveux ou de taies d’oreiller et vérifier régulièrement les cheveux de vos enfants.

Si les poux se sont déjà installés, l’huile essentielle de Lavandin super BIO, adaptée aux enfants dès 3 ans, reste le meilleur remède pour se débarrasser de ces parasites.

On peut en utiliser quelques gouttes diluées dans de l’huile de coco qui asphyxie les poux, mais qui ne tue pas les lentes. L’huile de neem est quant à elle un insecticide naturel très efficace sur les poux et nymphes et qui pourrait même altérer le développement des lentes grâce à sa teneur en azadirachtine.

Cette solution naturelle a surtout pour but d’éliminer tous les poux adultes et les nymphes (jeunes poux). Le peigne à poux permettra de retirer les lentes. Aucun traitement ne permet d’éliminer avec certitude toutes les lentes, or quelques lentes suffisent pour ré-infester, il est donc indispensable de répéter le traitement une seconde fois 7 à 10 jours plus tard, une fois que les lentes auront éclos, mais avant qu’elles ne soient des poux adultes capables de pondre, et espacer de 15 jours un troisième traitement similaire.

 




Les actualités connexes
Précautions d’emploi des huiles essentielles qui ne sont pas sans risque
Précautions d’emploi des huiles essentielles qui ne sont pas sans risque
Utilisées depuis des siècles en cosmétique, les huiles essentielles peuvent également être employées en tant que denrées alimentaires, utilisées dans la composition de médicaments et compléments alimentaires ou de produits de désinfection. Pourtant, celles-ci peuvent être dangereuses en cas de mauvais usage.
Recommandations pour le dépistage et la prise en charge de l’autisme de la Haute Autorité de Santé
Recommandations pour le dépistage et la prise en charge de l’autisme de la Haute Autorité de Santé
La Haute Autorité de Santé travaille depuis 2005 sur les Troubles du Spectre de l’Autisme. Le 19 février 2018, une synthèse de leurs recommandations et bonnes pratiques à destination des médecins et familles a été rendue publique. Ces recommandations sont destinées à une amélioration des procédures de dépistage et à une meilleure prise en charge des troubles autistiques tout au long de la vie.

 
Service privé fourni par DemarchesAdministratives.fr