Passées À venir

Tranche d'imposition 2022 : le montant de votre impôt pourrait baisser

En raison de l’inflation, certains contribuables français vont bénéficier d’une baisse d’imposition cette année. Explications.
Sommaire

Comme chaque année, le barème de l’impôt sur le revenu est revalorisé. Autrement dit, si vos revenus n’ont pas beaucoup évolué entre 2020 et 2021, vous pourrez peut-être profiter d’une baisse d’impôt.

Tranche d'imposition 2022 : le montant de votre impôt pourrait baisser

Comment est calculée la revalorisation du barème de l’impôt  ?

Car le barème de l’impôt, qui comporte plusieurs tranches, est revalorisé en fonction de l’inflation. Pour être précis, les prix à la consommation hors tabac de 2021 sont comparés à ceux de 2020. Et selon les calculs du ministère de l’Économie, la hausse est de 1,4 %.

« L’absence de revalorisation du barème conduirait à augmenter le montant d’impôt dû par les ménages dont les revenus ont augmenté simplement au même rythme que l’inflation, alors même que leur pouvoir d’achat réel n’a pas augmenté », détaille le projet de loi de Finances pour 2022 qui a inscrit cette modification du barème de l’impôt.

En tout, selon le projet de loi, cela devrait coûter à l’État 1,5 milliard d’euros.

Quel est le barème 2022 ?

Au printemps, les contribuables devront obligatoirement déclarer leurs revenus de 2021. Et ce sera à cette occasion que le nouveau barème sera utilisé.

Tranche d'imposition 2022 : le montant de votre impôt pourrait baisser

Ainsi, une personne célibataire qui déclare moins 10 225 euros de revenus imposables sera exonérée d’impôt sur le revenu. En revanche, tous les revenus au-delà de 160 336 euros sont imposés à hauteur de 45 %.

Qui va être concerné par une baisse d’impôt ?

Alors, concrètement, qui va bénéficier d’une baisse d’impôt ? Pour répondre à cette question, il faut regarder les tranches du barème de 2021.

Tranche d'imposition 2022 : le montant de votre impôt pourrait baisser

Ainsi, prenons un exemple : une personne célibataire qui déclare, en 2020 puis en 2021, 10 200 euros de revenus imposables. L’an dernier, elle a dû payer des impôts. Dans le détail, elle était imposée à 11 % sur les revenus compris entre 10 084 euros et 10 200 euros. Or cette année, elle sera exonérée.

Et cette baisse d’impôt peut également concerner les plus hauts revenus dont les ressources n’ont pas augmenté de plus de 1,4 % entre 2020 et 2021.


Comment calculer son impôt sur le revenu ?

Comme le précise le site du ministère de l’Économie, le calcul du montant de l’impôt sur le revenu peut se faire en 3 étapes.

  • Commencez par diviser le revenu net imposable par le nombre de parts de quotient familial.
  • Au résultat trouvé, vous devez appliquer les différentes tranches du barème 2022.
  • Enfin, pour obtenir le montant de votre impôt sur le revenu 2022 vous devez multiplier ce résultat par le nombre de parts de quotient familial.

Prenons l’exemple d’une personne célibataire qui déclare 35 000 euros :

  • Jusqu’à 10 025 euros, elle est imposée à 0 %. Donc cela fait 0 euro.
  • Entre 10 026 euros et 26 070 euros, elle est imposée à 11 %. Cela fait donc (26 070 euros - 10 225 euros) x 11 % = 1 742,84 euros.
  • Entre 26 071 euros et 35 000 euros, elle est imposée à 30 % : (35 000 euros - 26 071 euros) x 30 % = 2 678,70 euros.

Le résultat obtenu est donc 1 742,84 euros + 2 678,70 euros, soit 4 421,54 euros. Il ne reste plus qu’à multiplier ce résultat par le nombre de parts de quotient familial (1).

Donc le montant de l’impôt de cette personne célibataire sera de 4 421,54 euros, arrondi à 4 422 euros.

Autre exemple : un couple marié ou pacsé avec deux enfants mineurs qui ont des revenus imposables de 60 000 euros.

Il faut d’abord diviser leurs revenus imposables par le nombre de parts de quotient familial. C’est-à-dire par 3 (2 parts pour le couple et une demi-part par enfant).

Donc 60 000 euros/3 = 20 000 euros.

  • Jusqu’à 10 025 euros, ils sont imposés à 0 %. Donc cela fait 0 euro.
  • Entre 10 026 euros et 20 000 euros, ils sont imposés à 11 %. Cela fait donc (20 000 euros – 10 225 euros) x 11 % = 1 075,25 euros.

Il ne reste plus qu’à multiplier ce résultat par le nombre de parts de quotient familial : 1 075,25 euros x 3 = 3 225,75.

Et comme il faut arrondir, le montant de l’impôt 2022 de cette famille sera de 3 226 euros.

Toutefois, le montant de l’impôt peut varier en fonction des réductions ou des crédits d’impôt. Comme le précise Bercy, un plafonnement des effets quotient familial ainsi qu’une décote en cas de faibles ressources peuvent aussi modifier le résultat.

Par ailleurs, si vous souhaitez calculer votre impôt 2022, vous pouvez utiliser le simulateur créé par la direction générale des finances publiques.