Passées À venir

Un revenu d'engagement pour les jeunes sans emploi ni formation : conditions et montant

Alors que le gouvernement avait entamé le chantier de la « Garantie jeunes universelle », le nouveau dispositif en faveur de la jeunesse devrait finalement prendre le nom et la forme d’un « revenu d’engagement ».
Sommaire

La Garantie jeunes ne sera finalement pas étendue. À la place, Emmanuel Macron a annoncé lors de son allocution, lundi 12 juillet 2021, la création d’un nouveau dispositif baptisé « revenu d’engagement ». Faisons le point sur ce que l’on sait à l’approche de la rentrée.

Un revenu d'engagement pour les jeunes sans emploi ni formation&nobreak&: conditions et montant

Un revenu d’engagement pour remplacer la Garantie jeunes

Le chef de l’État fera prochainement un nouveau geste en faveur des jeunes avec l’instauration d’un revenu d’engagement. Ce dernier prendra la place de la Garantie jeunes universelle dont le chantier avait pourtant commencé en début d’année.

En quoi consistera le revenu d’engagement pour les jeunes ?

Le mystérieux « revenu d’engagement » succinctement abordé par Emmanuel Macron sera-t-il très différent de la Garantie jeunes ? Pourquoi avoir rebaptisé le dispositif ? Toutes ces questions restent pour l’heure en suspens. Il prendra néanmoins la forme d’une aide financière et d’un accompagnement permettant de favoriser le retour à l’emploi. Ce revenu d’engagement sera par ailleurs « fondé sur une logique de devoirs et de droits », a déclaré le chef de l’État.

À qui s’adressera-t-il ?

Le revenu d’engagement s’adressera aux jeunes sans emploi ni formation, communément appelés NEET (« not in employment, education or training »). Pour en bénéficier, les jeunes inactifs devront s’engager dans un parcours d’accompagnement, parcours à l’issue duquel ils multiplieront leurs chances d’entrer dans le monde professionnel. Ce dispositif a donc pour objectif de lutter contre le chômage des jeunes, qui touche 14 % des 15-29 ans en France.

Il faudra encore patienter pour en savoir plus sur ce revenu d’engagement pour les jeunes. En effet, les contours du dispositif (conditions, montant, durée) seront présentés à la rentrée 2021.

Qu’est-ce que la Garantie jeunes ?

Concrètement, la Garantie jeunes est un dispositif d’accompagnement vers l’emploi ou la formation. Il est destiné aux jeunes de 16 à 25 ans qui ne sont donc ni en études ni en formation et ne disposent pas non plus d’un emploi. La Garantie jeunes prend la forme d’une allocation d'un montant maximum de 497,50 euros par mois pour une durée de 9 mois à 1 an, prolongeable dans la limite de 18 mois. En contrepartie, les bénéficiaires sont tenus d’intégrer un PACEA (Parcours contractualisé d'accompagnement vers l'emploi et l'autonomie) en lien avec la mission locale.

La Garantie jeunes avait été pensée pour répondre aux demandes de création d’un RSA jeunes. Mais contrairement au RSA, la Garantie jeunes est basée sur un parcours d’insertion vers la vie active.

En novembre 2020, le dispositif avait profité d’un budget plus conséquent pour toucher un plus grand nombre de personnes, soit près d’un million de jeunes en 2021. En lien avec le plan « 1 jeune, 1 solution », le gouvernement comptait ainsi généraliser le principe pour construire une « Garantie jeunes universelle ».

Le futur « revenu d’engagement » pourrait donc succéder à ce coup de pouce, mais aussi se révéler plus accessible et plus simple à mettre en place que la Garantie jeunes.