Passées À venir

Barème kilométrique 2020 pour les deux-roues

Pour déduire leurs frais professionnels pour leur montant réel, les salariés doivent s’appuyer sur un barème kilométrique qui est actualisé chaque année. Quels sont les tarifs pour les contribuables qui se déplacent en deux roues ? Tour du sujet.
Sommaire

Chaque année, l’administration fiscale applique automatiquement un abattement forfaitaire de 10 % sur les revenus imposables des salariés afin de compenser les frais professionnels qu’ils doivent supporter. Si les contribuables pensent avoir engagé des sommes plus importantes, ils peuvent opter pour une déduction des dépenses professionnelles selon leur valeur réelle. Cette évaluation s’effectue au moyen d’un barème kilométrique qui est actualisé chaque année. Celui-ci diffère selon qu’il s’agit d’une voiture ou d’un deux roues. Sur quel barème kilométrique doivent s’appuyer les salariés qui utilisent une moto ou un scooter ? Décryptage.

Barème kilométrique 2020 pour les deux-roues




Les frais de déplacement déductibles

En se référant au barème établi, les salariés peuvent estimer les dépenses engagées dans le cadre des trajets entre leur domicile et leur lieu de travail et pour des déplacements professionnels.

Lorsque le contribuable réside à 40 km ou moins de son lieu de travail (80 km aller/retour maximum), il peut comptabiliser la totalité du kilométrage dans le calcul de ses frais de déplacement.

Si à l’inverse plus de 40 km séparent son domicile de l’entreprise (plus de 80 km aller/retour), il ne pourra déduire que 40 km maximum par trajet, sauf dans le cas où il justifierait cette distance par des circonstances exceptionnelles liées à son emploi ou à une situation familiale ou sociale particulière.

Pour déduire les frais liés aux déplacements induits par l’exercice de leur activité professionnelle, les salariés doivent présenter des justificatifs et utiliser le barème kilométrique.

Calcul des frais kilométriques pour les deux roues

Le barème est établi selon plusieurs caractéristiques :

  • la puissance du deux roues
  • le nombre de kilomètres parcourus sur l’année
  • la dépréciation de l’engin
  • le coût des réparations et de l’entretien
  • le coût de la consommation d’essence et des primes d’assurances

À noter que selon que la cylindrée est inférieure ou supérieure à 50 cm3, le barème kilométrique sur lequel s’appuyer diffère.

BARÈME KILOMÉTRIQUE 2020
Cylindrées inférieures à 50 cm3
Distance (d) jusqu’à 2 000 km Distance (d) jusqu’à 5 000 km Distance (d) au-delà de 5 000 km
d x 0,272 (d x 0,064) + 416 d x 0,147
BARÈME KILOMÉTRIQUE 2020 Cylindrées supérieures à 50 cm3
Puissance administrative (en CV) Distance (d) jusqu’à 3 000 km Distance (d) de 3 001 à 6 000 km Distance (d) au-delà de 6 000 km
1 ou 2 CV d x 0,341 (d x 0,085) + 768 d x 0,213
3, 4 ou 5 CV d x 0,404 (d x 0,071) + 999 d x 0,237
Plus de 5 CV d x 0523 (d x 0,068) + 1 365 d x 0,295

D’autres dépenses, non intégrées au barème, peuvent aussi être déclarées en complément, sur justificatifs et après déduction d’une partie des frais équivalent à l’utilisation privée. Il s’agit des :

  • frais de stationnement
  • des frais de péage d’autoroute
  • des intérêts annuels liés à l’acquisition à crédit du véhicule

Un simulateur dédié au calcul des frais kilométriques est disponible sur le site internet des impôts.