Passées À venir

Bénéficier de la réduction de loyer de solidarité (RLS) : montant et conditions

Depuis le 1er juin 2018, des baisses d’APL et de loyers ont impacté certains logements sociaux (HLM, SEM) avec en parallèle la mise en place du dispositif RLS : réduction de loyer de solidarité. Quelles sont les démarches à effectuer pour en bénéficier ?

Après une mise en œuvre différée pour des raisons de contraintes administratives, la réduction de loyer de solidarité (RLS) a fait son entrée au sein des prestations de la caisse d’allocations familiales. Faisons le point sur ce nouveau dispositif.

Bénéficier de la réduction de loyer de solidarité (RLS) : montant et conditions



Qu’est-ce que la réduction de loyer de solidarité ?

La réduction de loyer de solidarité est un dispositif destiné aux foyers ayant de faibles revenus et qui occupent un logement social. La RLS a pour but de faire diminuer le coût de leur loyer initial.

En parallèle, les familles voient le montant mensuel de leur aide au logement recalculée en conséquence. Pour que les allocataires s’y retrouvent, les pouvoirs publics ont prévu que la baisse proposée par la RLS soit supérieure ou au moins égale à celle de l’APL.

Locataires et logements visés par la RLS

Pour bénéficier de la réduction de loyer de solidarité, le logement et ses habitants doivent répondre à certains critères.

Les logements concernés sont ceux du parc social des organismes d’HLM et des SEM, éligibles aux APL.

Les barèmes fixés pour calculer la RLS dépendent des conditions de ressources des locataires et de la composition de leur foyer. Ces barèmes sont les mêmes que ceux utilisés pour le calcul des APL. Ainsi, si vos revenus vous permettent de profiter d’une aide au logement, ils vous autorisent également à bénéficier d’une RLS.

Le montant mensuel de la réduction de loyer varie également en fonction de la zone géographique dans laquelle se situe votre commune. Consulter ici le classement des villes par zones.

Démarches à effectuer pour en bénéficier

Vous n’avez rien à faire. Si vous êtes concerné par la RLS, la CAF en informe automatiquement votre bailleur qui en fera mention sur votre quittance de loyer. N’hésitez pas à vous rapprocher de ce dernier et à vous connecter sur votre espace personnel caf.fr pour rester informé de vos droits.