Passées À venir

Cumuler une retraite et un emploi : quelles sont les démarches à effectuer ?

Le cumul emploi retraite est possible sous certaines conditions. Retrouvez-les dans cet article.

Tout retraité du régime général peut reprendre une activité professionnelle en parallèle de sa pension de retraite. Le cumul des deux revenus peut être total ou partiel dans certains cas. Le point sur la situation.

Cumuler une retraite et un emploi : quelles sont les démarches à effectuer ?



Comment cumuler emploi et retraite ?

Pour bénéficier du cumul emploi-retraite, il faut d’abord mettre fin à toute activité professionnelle salariée et/ou indépendante qui dépend d’un régime obligatoire français et faire valoir l’ensemble de ses droits. Ce n’est donc pas obligatoire si vous êtes affilié à une caisse de retraite étrangère, ou si votre activité donne lieu à une affiliation auprès d’un régime spécial autre que celui de base obligatoire (activités bénévoles par exemple).

Les exceptions

Dans certaines situations, vous pouvez profiter du cumul emploi-retraite sans interruption de vos fonctions.

C’est notamment le cas des élus locaux, des membres de conseils d’administration, d’établissements publics ou jurys de concours publics et les personnes ayant une activité occasionnelle juridictionnelle ou assimilée.

Sont également concernés les artistes du spectacle, auteurs, interprètes, mannequins, assistantes maternelles, les hébergeurs avec des biens patrimoniaux en milieu rural, les personnes handicapées travaillant en établissement et les tierces personnes accueillant à domicile une personne handicapée.

Le cumul emploi-retraite sans interruption est également accessible à d’autres à condition de ne pas dépasser un certain plafond de revenu. Vous êtes concernés si :

  • votre emploi vous a conféré des revenus inférieurs au tiers du SMIC, c’est-à-dire 507,07 € en 2019. Cela s’applique aux activités littéraires, scientifiques et toutes celles considérées comme étant de « faible importance ».
  • votre employeur vous loge et la moyenne mensuelle de vos 12 derniers salaires bruts (avant demande de retraite) n’excède pas le SMIC, soit 1 522 € en 2019.
  • vous faites des consultations occasionnelles (médicales, juridiques, etc.) qui ne dépassent pas 15 h hebdomadaires sur l’année précédant votre demande de liquidation de droit.

Comment accède-t-on au cumul des revenus et de la pension de retraite ?

Vous avez accès au cumul emploi-retraite intégral si vous avez atteint l’âge légal de la retraite (60-62 ans) et si vous touchez à taux plein l’ensemble de vos pensions (régime de base + complémentaire) des régimes de retraite français ou étrangers.

Si vous ne remplissez pas les critères pour prétendre au cumul total, vous pouvez bénéficier d’un cumul partiel pour reprendre une activité :

  • salariée dans le secteur privé, public ou agricole sous certaines conditions
  • indépendantes ou salariée dans un autre secteur librement

Pour cela, l’ensemble de vos pensions de retraite et les 98,25 % de vos salaires ne doivent pas excéder :

  • soit 160 % du SMIC (2 433,95 € brut par mois en 2019)
  • soit la moyenne des salaires perçus au cours de vos 3 derniers mois d’activité avant votre admission en retraite.

En cas de dépassement, une réduction du montant de votre pension de retraite sera appliquée.

Lorsque vous souhaitez retravailler chez votre dernier employeur, un délai de carence de 6 mois s’applique entre la cessation et la reprise d’activité chez lui sous peine d’interruption du versement de la pension à compter du 1er jour du mois de la reprise anticipée.

Reprendre une activité permet-il de valider de nouveaux droits à la retraite ?

Depuis 2015, les cotisations vieillesse versées au titre d’une activité salariée cumulative ne permettent plus d’offrir de droits supplémentaires à la retraite sauf pour les bénéficiaires d’une retraite progressive.



Quelles sont les démarches pour cumuler la retraite avec un emploi ?

Pour cumuler retraite et emploi, il faut transmettre à la caisse de retraite le mois suivant la reprise d’activité les informations et documents suivants :

  • la date de reprise d’activité
  • les coordonnées de l’employeur
  • les bulletins de salaire ou justificatifs de revenu
  • la nature et montant des revenus, et, le régime de sécurité sociale d’affiliation
  • et les coordonnées des autres organismes de retraite versant une pension