Passées À venir

Départ à la retraite : les solutions pour partir plus tôt

Retraite anticipée, compte épargne temps, trimestres supplémentaires, rachat de trimestres... Découvrez les solutions pour partir plus tôt à la retraite.
Sommaire

De nombreux actifs souhaitent anticiper leur départ afin de profiter de leur retraite le plus longtemps possible tout en évitant la décote sur leur pension. Renseignez-vous sur les solutions pour partir plus tôt à la retraite et dans de bonnes conditions.

Départ à la retraite : les solutions pour partir plus tôt



Préparer son départ à la retraite

Dans un premier temps, il faut savoir combien d'années il vous manque pour pouvoir partir en retraite à taux plein. À partir de là, vous pouvez selon votre situation déterminer les solutions pour partir plus tôt, et cela, dans les meilleures conditions financières possibles.

Pour toute question liée à la préparation de votre retraite et pour savoir si vous pouvez anticiper votre départ, il faut contacter votre caisse de retraite. Vous avez la possibilité de prendre rendez-vous avec les agents à proximité de chez vous. Sur le site de l’Assurance Retraite, téléchargez votre relevé de carrière et simulez votre départ à la retraite.

La retraite progressive

Si vous avez 60 ans et au minimum 150 trimestres, vous pouvez peut-être bénéficier d’une retraite progressive. Dans ce cas, vous travaillez à temps partiel et pour le temps non travaillé vous touchez une pension de retraite.

Lorsque vous cessez de travailler, c'est-à-dire lorsque vous êtes définitivement à la retraite : le montant de votre pension est recalculé avec les droits supplémentaires que vous avez acquis avec votre temps partiel.

Utiliser son compte épargne-temps (CET)

Le compte épargne-temps ne fait pas partir à la retraite plus tôt, mais il permet d’obtenir un congé de fin de carrière grâce aux droits cumulés. Durant son congé, le salarié touche son salaire et bénéficie de ses droits habituels (mutuelles, primes de participation…). Il continue à valider des trimestres pour sa retraite.

Avant de mettre en place la liquidation du compte épargne-temps, il est conseillé de contacter sa caisse de retraite. C’est important pour savoir si l’on est concerné par la minoration temporaire de la complémentaire Agirc-Arrco pendant 3 ans (10 %).




La retraite anticipée pour carrière longue

Si vous avez commencé à travailler avant l’âge de 20 ans et cotisé un certain nombre de trimestres, vous pouvez peut-être prétendre à une retraite anticipée pour carrière longue. Dans ce cas de figure, le retraité touche une pension de retraite au taux maximum.

Départ à la retraite : les solutions pour partir plus tôt

Il existe d’autres situations qui permettent la retraite anticipée, mais avec des modalités différentes. C’est le cas du départ anticipé pour carrière pénible ou du départ anticipé pour handicap.

Racheter des trimestres de cotisation

Lorsque l’on n’a pas la durée d’assurance requise pour une retraite à taux plein, le rachat des trimestres manquant peut constituer une solution. On peut racheter des trimestres au titre des années d’études supérieures, des années d’expatriations, des stages d’études, des enfants de harkis, des enfants de moghaznis, des personnels des forces supplétives de l'armée française, des années civiles incomplètes. L’assurance retraite met à votre disposition un outil en ligne pour évaluer le montant.

Le chômage de fin de carrière

En cas de licenciement, ou de rupture conventionnelle, les salariés qui s’inscrivent au chômage cotisent toujours 4 trimestres par an. Il est intéressant d’étudier cette possibilité en fin de carrière, à condition que les mois d’indemnisation chômage accordés couvrent la période restante avant le départ officiel à la retraite.

Si à l’âge légal de la retraite vous ne pouvez pas bénéficier du taux plein, le système d’indemnisation chômage vous permet de continuer à toucher les indemnisations de pôle emploi jusqu’à ce que vous puissiez partir en retraite à taux plein (limite de 5 ans).

Des trimestres supplémentaires grâce aux enfants

Les femmes bénéficient automatiquement de 4 trimestres supplémentaires par enfant né et de 4 trimestres par enfant au titre de l’éducation. Il en est de même pour les enfants adoptés. Cette majoration au titre de la maternité, de l’éducation ou de l’adoption donne la possibilité à certains parents de partir plus tôt à la retraite.

Si les enfants sont nés après 2010, les trimestres supplémentaires au titre de l’éducation peuvent être répartis entre le père et la mère. Les trimestres au titre de l’adoption peuvent également être partagés entre les parents.

Le service militaire est un autre moyen de récupérer des trimestres. Soit 1 trimestre pour 90 jours d'incorporation, dans la limite de 4 trimestres en tout.

La préretraite amiante du salarié du secteur privé

Les travailleurs de l’amiante peuvent sous conditions bénéficier d’une préretraite amiante à partir de 60 ans. Dès lors qu’elle est acceptée, ils perçoivent une allocation de cessation d’activité (Acaata) jusqu’à ce qu’ils soient officiellement à la retraite.