Passées À venir

Effectuer un don de moelle osseuse

Comment fonctionne le don de moelle osseuse ? Qui sont les donneurs ? Qui encadre les dons en France ? Quelles sont les procédures en place ? Comment se déroule le prélèvement ? Un point sur le don de moelle osseuse.

La moelle osseuse, présente dans les os longs et les os plats du squelette, renferme des cellules souches hématopoïétiques à l’origine des cellules du sang. Les globules rouges transportent l’oxygène, les globules blancs luttent contre les infections et les plaquettes participent à la coagulation du sang. La moelle osseuse produit également les lymphocytes, un type de globules blancs fabriquant les anticorps. En préservant l’immunité, elle est donc vitale à l’organisme. C’est pourquoi une greffe de moelle osseuse est si précieuse pour soigner certains cancers (leucémies, lymphomes, myélomes), l’aplasie médullaire (arrêt du fonctionnement de la moelle osseuse), les maladies du sang, ou encore les troubles héréditaires du système immunitaire et du métabolisme.

La greffe de moelle osseuse consiste à transfuser à un malade une certaine quantité de cellules souches hématopoïétiques prélevées à un donneur compatible. Or, la difficulté consiste à trouver des donneurs compatibles avec les personnes malades. En effet, hors de la famille où un malade a 1 chance sur 4 d’être compatible avec un frère ou une sœur, la probabilité de trouver une compatibilité entre 2 personnes prises au hasard représente 1 chance sur 1 million.

Effectuer un don de moelle osseuse


Qu’entend-on par don ?

C’est avant tout un acte volontaire et désintéressé. En effet, en France, le don de la moelle osseuse repose sur l’anonymat, la gratuité et le consentement.

De fait, le donneur ne connaît pas la personne greffée et réciproquement. Il ne perçoit aucune rémunération. Toutefois, s’il y a lieu, il peut être indemnisé de ses frais de transport et de la perte de rémunération générée.

Enfin, il doit confirmer son consentement au TGI (Tribunal de grande instance) de son domicile lorsqu’il est sollicité par le registre France Greffe de Moelle.

Le registre France Greffe de Moelle

C’est dans le registre France Greffe de Moelle que sont inscrites les personnes volontaires ayant satisfait aux critères médicaux. Ce registre est géré par l’Agence de la biomédecine qui relève du ministère de la Santé.

Le registre assure le lien avec les médecins greffeurs, les centres donneurs et les registres internationaux afin d’assurer l’organisation des prélèvements de moelle osseuse au profit de n’importe quel malade dans le monde.

Le registre fait, en effet, partie d’un réseau de 73 registres internationaux, la WMDA (World Marrow Donor Association).

Qui peut se porter volontaire pour un don ?

A priori, toute personne peut être volontaire au don de moelle osseuse à condition cependant de respecter plusieurs critères :

  • avoir plus de 18 ans et moins de 51 ans au moment de l’inscription (il est cependant possible de donner de la moelle jusqu’à 60 ans)
  • être en bonne santé
  • accepter de répondre à un questionnaire
  • faire une prise de sang

Pour être reconnu comme donneur potentiel, vous ne devez présenter aucune contre-indication médicale (affection cardiaque ou respiratoire, hypertension artérielle, maladies du système nerveux, antécédents de cancers, diabète, etc.).

Aussi, un médecin d’un centre d’accueil de donneurs doit déterminer si vous pouvez faire un don de moelle osseuse sans risque ni pour vous ni pour le patient receveur.



Qu’est-ce que la compatibilité ?

Chaque personne est porteuse de caractéristiques biologiques spécifiques.

Les cellules de notre organisme portent des antigènes appelés molécules HLA (Antigène leucocytaire humain). Celles-ci permettent à notre système immunitaire de distinguer les cellules nous appartenant et de détruire celles qui sont étrangères, car potentiellement dangereuses. L’ensemble des molécules HLA d’une personne est appelé typage HLA ; c’est sa carte d’identité biologique.

Si le typage HLA du donneur est identique à celui du receveur, la greffe peut être réalisée.

Comment devenir un donneur potentiel de moelle osseuse ?

Avant de vous engager, il est recommandé de vous informer sur le don de moelle osseuse et de réfléchir à ce qu’implique le fait d’être un donneur.

Vous poursuivez par une préinscription en ligne en complétant un questionnaire : âge, poids, taille, département, civilité, nom et prénom, date et département de naissance, coordonnées et ce qui a motivé votre inscription.

À l’étape suivante, vous êtes contacté par un centre référent qui vous fixe un rendez-vous pour un entretien médical. Au cours de celui-ci, un bilan est réalisé sur vos antécédents médicaux et votre mode de vie. Si vous ne présentez aucune contre-indication, le centre procède à une prise de sang pour obtenir un typage HLA. Celui-ci a pour but d’identifier vos antigènes et ainsi, établir une possible compatibilité avec un patient.

Lorsque les tests sont validés, vous êtes inscrit sur le registre et devenez « Veilleur de vie », c’est-à-dire un donneur potentiel.

Attention : seules les personnes résidant en France peuvent demander leur inscription sur le registre France Greffe de Moelle. Si vous demeurez à l’étranger ou dans un territoire d’outre-mer, vous devez contacter l’Agence de biomédecine par email : fgm@biomedecine.fr.

Quelles sont les étapes du dispositif ?

Si vous êtes compatible avec un patient privé de donneur au sein de sa famille, le centre référent vous contacte pour vous en informer et fixer la date du prélèvement. Ce dernier n’a lieu qu’entre 1 et 3 mois plus tard.

Environ 3 semaines avant le don, vous réalisez de nouveaux examens cliniques et sanguins afin de détecter une éventuelle contre-indication. Selon le mode de prélèvement envisagé, vous aurez peut-être à suivre un traitement médicamenteux.

C’est à cette étape que vous devez déclarer votre consentement pour le don au TGI dont vous dépendez. Cette démarche permet de s’assurer que vous êtes correctement informé de la procédure. Notez toutefois que vous êtes libre de renoncer au prélèvement à toute étape de la procédure.

Le jour J, vous êtes admis dans un hôpital (ou dans un établissement français du sang) pour procéder au prélèvement.

Les cellules prélevées sont envoyées à l’hôpital greffeur où elles sont transfusées au patient. Le délai d’acheminement doit être court, de 12 à 36 heures, car la moelle osseuse ne se conserve pas longtemps.

Après le prélèvement, un arrêt de travail peut vous être délivré et, vous faites l’objet d’un suivi post-don. À cette fin, vous devez compléter 3 questionnaires, un le jour du prélèvement, un dans le mois qui suit et le dernier 1 an plus tard.

Le centre donneur continu de prendre de vos nouvelles chaque année. Il vous revient, par ailleurs, de mettre à jour les informations vous concernant (coordonnées, état de santé, etc.) au cas où vous seriez à nouveau sollicité, soit pour le même patient, soit pour un membre de votre famille présentant un typage HLA identique au vôtre.

Comment se déroule un prélèvement de moelle osseuse ?

Les cellules souches hématopoïétiques de la moelle osseuse peuvent être prélevées de 2 façons :

  • Soit par le prélèvement direct de la moelle osseuse, réalisé sous anesthésie générale, par ponction dans les os postérieurs du bassin. Ces derniers sont, en effet, des os plats riches en moelle osseuse.
  • Soit par aphérèse, au moyen d’un prélèvement de sang après un traitement médicamenteux préalable. L’aphérèse est une technique qui permet de prélever, via une machine, un ou plusieurs composants du sang, selon les besoins.

La moelle osseuse qui a été prélevée se reconstitue naturellement en quelques jours.

Les contacts

Si vous souhaitez échanger sur le sujet du don de moelle osseuse, vous pouvez contacter l’Agence de biomédecine au n° vert : 0800 20 22 24, ou via le formulaire de contact. Un centre référent ou une association à proximité de chez vous pourront également répondre à vos questions.